Home Economie Affaire 15 millions USD: Félix Tshisekedi appelé à protéger l’inspection générale des Finances et la Cour des Comptes

Affaire 15 millions USD: Félix Tshisekedi appelé à protéger l’inspection générale des Finances et la Cour des Comptes

8 min read
0
0

C‘est sans doute l’un des premiers scandales du quinquennat de Félix Tshisekedi et dont on parlera longtemps en République démocratique du Congo. Dans son rapport d’un audit mené fin juillet dernier sur les 100 millions de dollars que l’Etat devait verser aux sociétés pétrolières opérant en RDC, l’Inspection Générale des Finances(IGF) a perdu la trace de 15 millions de dollars destinés aux caisses de l’Etat.

Voulant en savoir plus, des inspecteurs de finances ont lancé des investigations mais ils ont buté à l’opposition de certains hauts dirigeants du pays dont des proches du Président de la République Félix Tshisekedi.

L’inspecteur général des Finances, Victor Batubenga accuse même le Conseiller Spécial du Chef de l’Etat en matière de sécurité de l’avoir menacé au motif qu’il dérangerait « des gens avec ce contrôle ».

Entre temps, la Fédération des Entreprises du Congo(FEC) a exprimé son opposition à ces investigations. Au même moment, une lettre attribuée au Directeur de Cabinet du Chef de l’État larguée sur les réseaux sociaux s’est opposé à ces investigations. Elle a depuis été démentie par de proches de Vital Kamerhe mais le mal a déjà été fait.

En effet, dans l’opinion publique, cette affaire constitue une grande tâche noire sur les habits blancs de Félix Tshisekedi en matière de la lutte contre la corruption.

Ainsi, le peuple congolais est tout à fait scandalisé d’apprendre que le cabinet du Chef de l’Etat et la FEC voudraient faire taire l’IGF qui, doit jouer son rôle régalien de contrôle des recettes de l’Etat et de l’utilisation de l’argent issu du Trésor public.
Et compte tenu du fait que c’est l’Agence Nationale des Renseignements (ANR) qui aurait demandé un audit de tout l’argent dépensé par les différents ministères depuis l’investiture de Félix Tshisekedi, il y a donc lieu de dire que l’IGF a me droit d’enquêter sur des éventuels détournements.
Fort de ces renseignements, l’Inspection générale des finances ou même la Cour des Comptes peuvent confirmer ou infirmer des actions conformément aux instructions reçues.

Quand la FEC encourage la fraude douanière

Au Nord-Kivu, à plus de 2000 km de Kinshasa, une autre affaire de détournement risque de faire échouer tous les efforts du Chef de l’Etat dans la lutte contre la corruption.

Selon de sources dignes de confiance, l’IGF et le Procureur Général de la République sont aux prises avec la FEC autour du contrôle de la fraude douanière et focale massive à Goma et Bukavu où de cargaisons de minerais traverseraient chaque jour le lac Kivu vers le Rwanda, la Tanzanie et le Burundi.

Là aussi, la FEC est accusée de soutenir l’hémorragie des recettes de l’Etat pour avoir demandé au procureur général de la République et à l’inspecteur général des Finances qu’ils n’ont pas le droit de traquer toutes les sociétés ou les personnes qui font évader de millions de dollars dont le pays a besoin pour se reconstruire.
« Le peuple congolais est en droit de se demander ce que cache cette manière de faire de la FEC et de certains de ses proches qui veulent torpiller les organes attitrés à lutter contre la fraude », alerte un analyste.
Il estime que le « Chef de l’Etat doit faire attention car selon lui, la FEC l’a saisi pour couvrir ses bêtises ».

Heureusement que dans son discours prononcé à la plénière de l’investiture de son gouvernement à l’Assemblée nationale, le Premier Ministre Sylvestre Ilunga a promis d’utiliser l’IGF et le PGR pour lutter efficacement contre les antivaleurs.

Commentaire d’un observateur: « Félix Tshisekedi doit agir vite. Sinon, les erreurs qu’il a commises dans la composition du gouvernement en choisissant des personnalités peu recommandables risquent de le rattraper ».
Aussi, Fatshi est vivement encouragé à demander à ses collaborateurs d’éviter que leurs noms soient toujours cités dans de dossiers sales.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Ministère de la Fonction Publique: Yolande Ebondo visite officiellement la CNSSAP

La Ministre de la Fonction Publique, Yolande Ebongo Bosongo a visité ce mercredi 13 novemb…