Home Politique RDC/politique : Nouveau Président de l’ATIC, John Bupila affûte déjà ses armes pour 2023

RDC/politique : Nouveau Président de l’ATIC, John Bupila affûte déjà ses armes pour 2023

8 min read
0
0

Le Regroupement politique Alliance pour la Transformation Intégrale du Congo(ATIC) a présenté ses élus aux cadres le mardi 10 septembre 2019 au cours d’une réception organisée par la Coordination provinciale de Kinshasa. A cette occasion, le nouveau Président du Comité National, John Bupila s’est engagé à consolider les acquis des élections du 30 décembre dernier et a donné quelques indications sur ses ambitions pour les prochaines années.

C’est la première activité politique publique de ce regroupement politique depuis la mise en place de son nouveau comité national et les dernières élections. Et les organisateurs, à savoir le staff de la coordination provinciale de la ville province de Kinshasa de l’ATIC dirigée par Didier Kipopa Omeonga n’ont pas voulu faire les choses à moitié. Ils ont à cet effet mobilisé la moitié de douze députés nationaux que compte ce regroupement et un échantillon assez représentatif de ses cadres.

Dans son mot de circonstance, le Président national de l’ATIC a reconnu qu’il n’était pas facile pour son regroupement, de figurer parmi la vingtaine de regroupements politiques qui ont atteint le seuil électoral aux dernières législatives nationales et au niveau provincial.

D’où sa reconnaissance des efforts fournis par tous pour réaliser à neuf mois seulement d’existence le score de 12 élus nationaux, 6 élus provinciaux, 1 présidente de l’Assemblée provinciale, 3 ministres provinciaux et 1 ministre national.
« Si à neuf mois nous avons pu réaliser ce score, essayez d’imaginer ce que nous pouvons réaliser en 2023 après quatre ans de préparation. Maintenant c’est le temps des actions et nous devons tous nous mettre au travail »,  a déclaré John Bupila.

Face à cette prouesse qui semble être ignorée du grand public, il s’est voulu modeste en indiquant que « l’ATIC est un regroupement redouté et redoutable qui s’ignore ».

En tout cas, le Président national de l’ATIC est convaincu qu’avec le potentiel de ses membres et cadres, ce regroupement politique membre du Front Commun pour le Congo (FCC) est en mesure de se hisser dans le top 5 des plus grands regroupements politiques de la République démocratique du Congo dans les prochaines années. « Lorsqu’on croit à un idéal, on ne doit pas se laisser dépasser par les évènements…nous devons renforcer  la solidarité entre nos partis politiques », a-t-il poursuivi.

Cap sur 2023

Invité à prendre la parole à cette cérémonie, Christian Matata a pour sa part fait remarquer qu’au regard des personnes qui la composent et de valeurs qu’elles incarnent, l’ATIC est un grand regroupement politique.

Toutefois, l’ancien candidat aux législatives nationales à Kinshasa a décelé quelques failles qui selon lui, ont fait ombrage aux ambitions de ce regroupement politique. Il s’agit entre autres du choix des candidats à différents niveaux, du déficit de visibilité, du manque de stratégie et de suivi des résultats ainsi que des « personnes influentes » pendant les contentieux électoraux.

Pour rectifier le tir, il a préconisé le renforcement de la visibilité à travers l’organisation des activités à caractère social sur toute l’étendue du territoire national et un choix rigoureux de candidats au moment opportun.

De son côté, le Coordonnateur provincial de l’ATIC à Kinshasa a dans son exposé, invité les élus et autres cadres à financer leur regroupement politique. A en croire Didier Kipopa Omeonga, les « chances d’être élu commence au niveau du casting des candidats« . A cet effet, il a présenté les quatre défis majeurs que l’ATIC entend relever au niveau national et provincial.

Il s’agit de l’implantation des coordinations provinciales sur l’ensemble du pays et de sections dans les différentes communes de Kinshasa; du financement du regroupement par les élus et cadres; de la consolidation des résultats de 2018 et de l’identification rigoureuse de potentiels candidats.

Il faut dire que l’ATIC a été créée le 24 mars 2018, soit un peu plus de neuf mois avant les élections du 30 décembre dernier. Qu’à cela ne tienne, elle a engrangé 12 sièges aux législatives nationales dans les provinces du Maniema, Tanganyika, Haut-Katanga, Kinshasa, Kongo-Central et Bas-Uele sur un total 1186 candidats dont 440 nationaux et 746 provinciaux.

Les neuf partis politiques qui la composent sont l’Alliance pour un Nouveau Congo(ANC) dirigée par Franklin Tshiamala; Congo des Valeurs (CV); Centre de Socio-Democrates(CSD); Debout Congolais pour la Renaissance(DCR); le Parti Réformateur( PR); PARADISO, AFPC, UFND et le PRD/Shikito.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Ministère de la Fonction Publique: Yolande Ebondo visite officiellement la CNSSAP

La Ministre de la Fonction Publique, Yolande Ebongo Bosongo a visité ce mercredi 13 novemb…