Home Politique Tentative de déstabilisation des institutions provinciales du Sankuru : Le CJS indexe la CCU

Tentative de déstabilisation des institutions provinciales du Sankuru : Le CJS indexe la CCU

5 min read
0
0

Le  Collectif des Jeunes de la Société Civile du Sankuru (CSJ) basé à Lusambo se dit satisfait des premiers pas du Gouverneur de province Joseph Stéphane Mukumadi. Cette structure soutient qu’il est sur la bonne voie et que par conséquent, il mérite la confiance de toute la population Sankuroise.

Dans une déclaration faite ce samedi 05 octobre 2019, elle a noté qu’à peine une semaine après son retour dans la province, le Chef de l’exécutif provincial du Sankuru a posé des actes qui traduisent sa volonté et son engagement à construire et à développer cette province enclavée.

Il s’agit entre autres de ses nombreuses  descentes sur terrain, la visite de tous les bâtiments publics de la ville de Lusambo et de l’Hôpital Général de Référence où il a payé les factures de plusieurs malades et l’accélération des travaux de construction du bâtiment qui va abriter son cabinet etc.

Au plan environnemental, le CSJ section Lusambo constate que leur ville commence à devenir salubre grâce à la Brigade d’assainissement mise en place par le Gouverneur, laquelle a déjà fait ses preuves dans les installations de la résidence officielle du Gouverneur.

La CCU accusée de fabriquer de faux acteurs de la société civile

Au plan administratif, le communiqué du CJS déclare qu’« il note encore une décision salutaire du Gouverneur qui a demandé aux Chefs de divisions, de services et aux Administrateurs de territoires de déposer leurs états de lieu pour lui permettre de répondre aux attentes de la population».

A ce propos, le Collectif des Jeunes du Sankuru fustige les propos tenus par un habitant du territoire de Lodja qui aurait  prétendu que quelques Chefs de divisions auraient été séquestrés à Lusambo.
« La Jeunesse du Sankuru en général et celle de Lusambo en particulier recadre monsieur Benoît Dandja, qui se déguise à un acteur de la société civile, alors qu’il est un militant invétéré de la CCU, en ce que ses déclarations mensongères selon lesquelles il y avait séquestration des Chefs de divisions venus de Lodja par la Jeunesse de Lusambo et que la vaccination n’a pas eu lieu du fait que les Médecins se trouvent à Lusambo», proteste le CJS.

En tout cas, pour les membres du Collectif des Jeunes du Sankuru, il n’y aura pas de place pour les désordres visant à déstabiliser les institutions provinciales à Lusambo.
D’où leur mise en garde à l’endroit des « partisans de la CCU qui se déguisent selon eux, de façon irresponsable,  en acteurs de la société civile, pour semer le trouble, la désolation et la désinformation au sein de l’opinion».
ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Isidore Ndaywel après la marche du CLC: « Nous ne sommes pas en voie de disparition»

Le Comité Laïc de Coordination ( CLC) a marché ce lundi 21 octobre à Kinshasa. La manifest…