Home Société Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon 2019: Myriam Iragi et Vital Mugisho désignés pour la qualité de leurs reportages

Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon 2019: Myriam Iragi et Vital Mugisho désignés pour la qualité de leurs reportages

7 min read
0
0

A l’occasion de la « journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes», France Médias Monde a dévoilé les noms des lauréats de la Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon 2019. Cette année, ce prix qui porte les noms de la journaliste et du technicien de Radio France Internationale (RFI) assassinés au Mali en 2013 a été décerné à Myriam Iragi Maroy, jeune journaliste, et Vital Mugisho, jeune technicien radio, à Kinshasa en République Démocratique du Congo.

Six ans jour pour jour depuis l’assassinat à Kidal au Mali, dans des circonstances encore non élucidées de Claude Verlon et de Gislaine Dupont, l’émotion était grande dans le chef de participants et de l’assistance à la cérémonie de la remise de la bourse qui porte leurs noms à Kempiski Fleuve Congo Hôtel le samedi 2 novembre.

La présidente-directrice générale de France Médias Monde, Marie-Christine Saragosse, la Directrice de RFI, Cécile Mégie, l’ambassadeur de France à Kinshasa François Pujolas, le Ministre congolais de la Communication et de Médias, Jolino Makelele et les représentants de familles de deux disparus ont défilé à la tribune pour présenter leurs mots de circonstance et leurs témoignages.

Ainsi, la PDG de France Médias Monde a rappelé l’émotion qui a gagné le monde à l’annonce de l’assassinat de deux journalistes. A en croire Marie-Christine Saragosse, les messages en provenance de la RDC, un pays qui occupait une place de choix dans le coeur de deux disparus, dépassaient la moitié de ceux du reste du monde.

C’est l’une des raisons d’après elle, pour lesquelles la RDC a été choisie par France Médias Monde, l’INA et l’école de journalisme de Sciences Po pour abriter la sixième édition de cette bourse co organisée avec l’appui de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC).

De son côté, l’ambassadeur de France à Kinshasa a indiqué qu’il faut donner tous les outils aux journalistes,  et protéger l’intégrité  des journalistes ainsi que celle de l’information. Même son de cloche de la part du Ministre de la Communication et de Médias, qui s’est en substance, félicité des avancées réalisées en matière du respect des libertés de la presse. Il a promis que dans les jours à venir, une réflexion d’ensemble sur les médias sera faite.

Honorée pour la limpidité de son récit

Plus de 200 candidats ont concouru pour la bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon 2019 mais seuls 20 ont été retenus. Les deux lauréats ont été désignés après une formation de 2 semaines dispensée par l’Académie France Médias Monde, en partenariat avec la RTNC.
Myriam Iragi, 30 ans, a été distinguée pour la limpidité du récit et la qualité des témoignages recueillis dans son reportage «les filles mères».

Pour Vital Mugisho, le jury a mis en avant la qualité de la prise de son, ainsi que le choix et la pertinence des ambiances sonores utilisées dans son reportage « travail des enfants sur les chantiers».
Ils sont invités à Paris pour suivre une formation intensive en février 2020, à la fois en immersion à RFI, et au sein des établissements partenaires de la bourse: l’école de journalisme de Sciences Po pour la lauréate journaliste, et le centre de formation de l’Institut national de l’audiovisuel (INA) pour le lauréat technicien.
Robert Djanya

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Coup de ballet dans les provinces: Le Gouverneur du Kasaï Central dans le viseur de l’Assemblée provinciale

Ça s’annonce mal pour certains gouverneurs de provinces de la RDC. Après la destitut…