Home Economie Mafia à la Sonas: Un vaste réseau de détournement de la TVA démantelé à Kinshasa

Mafia à la Sonas: Un vaste réseau de détournement de la TVA démantelé à Kinshasa

5 min read
0
0

 Ce qui était au départ considéré de rumeurs se révèle être vrai. Des cadres et agents de la Société Nationale d’Assurances (Sonas Sa) font main basse sur les frais de la Taxe sur la Valeur Ajoutée(TVA) et l’Impôt Professionnel sur le Revenu(IPR). Cette fois-ci, ce n’est pas la Direction générale de cet établissement public qui est pointée du doigt, mais plutôt de cadres des entités (agences) éparpillées à travers la ville de Kinshasa.

Selon des sources proches de la direction d’audit interne diligenté par la Direction Générale, un réseau mafieux constitué des cadres et agents véreux se partage depuis des années, en complicité avec certaines banques de la place, l’argent destiné au paiement de la TVA.

Les premiers éléments d’un rapport interne dont quelques pages ont filtré dans la presse ce samedi 9 novembre 2019 révèlent que des fonds, qui devraient en principe être placés dans des comptes de la Direction Générale des Impôts(DGI), ont été versés dans des comptes bancaires ouverts dans des banques connues de tous.

Heureusement, ce réseau vient d’être mis à nu par la Direction d’audit interne. En attendant la fin des investigations en cours, on annonce que de nombreuses têtes vont tomber car signale-t-on, «les noms de certaines têtes de gondole de cette maffia qui a duré plusieurs années sont connus ».
Qu’à cela ne tienne, notre Rédaction se réserve de citer les présumés auteurs et promet de donner plus de détails dans les prochaines livraisons. Le moins que l’on puisse dire pour l’instant, c’est que ce coup de filet a été rendu possible grâce à la promptitude du comité de gestion actuel de la Sonas.
Pour rappel, c’est en août 2016 que Le Journal, un quotidien paraissant à Kinshasa,  avait lancé une alerte sur le détournement de la TVA et de l’IPR à la Sonas.

A l’époque, un porte-parole des agents avait expliqué que lui et ses collègues se faisaient payer eux-mêmes avec le système de 20% que l’entreprise retenait sur la production de chaque agence pour payer les arriérés de salaires de ses agents.

Trois ans plus tard, la vérité vient d’être révélée au grand public. Il ne reste donc plus que la fin des investigations pour la force de la loi soit appliquée à l’encontre des auteurs de ce détournement dont l’ampleur pourra dépasser tous les entendements.

Pour les habitués de chiffres, il nous revient d’apprendre que le montant détourné dans une seule agence dont nous taisons le nom est de plus de 300 000 USD.

A chacun de tapoter sur son calculateur pour se faire une idée des sommes appartenant à l’Etat congolais qui ont fini dans les poches des individus. Une affaire à suivre…
RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Coup de ballet dans les provinces: Le Gouverneur du Kasaï Central dans le viseur de l’Assemblée provinciale

Ça s’annonce mal pour certains gouverneurs de provinces de la RDC. Après la destitut…