Home Société Halte au énième détournement : Silence radio à propos de salaires et reliquats des membres de cabinets ministériels du Gouvernement Tshibala

Halte au énième détournement : Silence radio à propos de salaires et reliquats des membres de cabinets ministériels du Gouvernement Tshibala

6 min read
0
0

Depuis fin octobre dernier, des anciens membres de cabinets ministériels du Gouvernement Bruno Tshibala exigent le paiement de leurs salaires et reliquats. Réunis au sein d’une structure qu’ils ont dénommée « Collectif des Anciens Membres de Cabinets Ministériels du Gouvernement Tshibala », ils ont adressé une lettre à l’actuel Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. Vingt jours plus tard, les nouvelles en provenance de la Primature n’incitent pas du tout à l’optimisme.

Entre crainte de rumeurs du refus du Chef du Gouvernement et celles d’un possible détournement de leur dû, ils ne savent pas à quel saint se vouer. Clin d’œil sur ce dossier qui n’honore pas la République et ceux qui l’ont servi durant des années.

Tout remonte au 22 juin 2017 date à laquelle le Secrétaire Général du Gouvernement, avait transmis la lettre référencée N/Réf/:RDC/GC/SGG/0176/2017 au Ministre d’Etat, Ministre du Budget, à travers laquelle il lui a transmis le barème des rémunérations des membres du Gouvernement et des cabinets ministériels.

Il avait précisé que sa correspondance faisait suite à la décision qui avait été « prise à la réunion entre le Premier Ministre, le Vice-Premier Ministre, Ministre des Transports et Communications, et les Ministres d’Etat, à l’Hôtel du Gouvernement, le 02 juin 2017 ».
Gros soucis: ladite mesure n’avait été prise en compte qu’à partir du mois de juillet 2018 en ce qui concerne les reliquats faisant complément du salaire net tel que souhaité dans le compte rendu sus-évoqué.

C’est donc un manque à gagner de plus de douze mois que les anciens membres de cabinets ministériels du Gouvernement Tshibala réclament auprès du Gouvernement de la République dirigé par le Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. C’est d’ailleurs à ce dernier qu’ils se sont adressés à travers une correspondance datée du 29 octobre 2019 dans laquelle ils se sont plaints aussi du non-paiement de leurs salaires et reliquats du mois de septembre de cette année.
« A ce propos, nous réclamons ce qui suit: Nos compléments des salaires (reliquats de juillet 2017 à juin 2018, soit 12 mois) ; les salaires et reliquats du mois de septembre 2019 dès lors que nous y avons presté », ont-ils fait savoir à l’actuel locataire de la primature.

Et aux anciens membres de cabinets ministériels du Gouvernement Tshibala d’ajouter que « fort de ce qui précède, nous implorons la bienveillance de Votre Autorité pour pallier à notre requête afin de faire valoir ce que de droit ».

Pas de suite favorable ?

Quelle suite le Premier Ministre a-t-il réservée à cette lettre ? Peu d’informations sont connues là-dessus mais à en croire certaines informations qui ont paru dans la presse la semaine dernière, les salaires et reliquats du mois de septembre 2019 réclamés auraient déjà été décaissés mais n’auraient pas été payés aux ayants droit. « Pendant que notre ancien Premier ministre savoure tranquillement les avantages accordés par la loi aux Chefs de Corps Constitués à la fin de leur mandat, nous les collaborateurs de ses ministres continuons à broyer du noir », se serait plaint un des bénéficiaires non servis.
Il revient maintenant à Sylvestre Ilunga d’éclairer l’opinion en fournissant des explications et surtout en payant à ces anciens collaborateurs des Ministres leurs salaires et reliquats.

JPK/LJ

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Sécurisation des Voies fluviales : L’Union Européenne approuve la détermination de Didier Mazenga

La quatrième réunion d’évaluation du Comité de pilotage du projet d’appui à la…