Home Economie Sécurisation des Voies fluviales : L’Union Européenne approuve la détermination de Didier Mazenga

Sécurisation des Voies fluviales : L’Union Européenne approuve la détermination de Didier Mazenga

7 min read
0
0

La quatrième réunion d’évaluation du Comité de pilotage du projet d’appui à la navigabilité des voies fluviales et lacustres ( PANAV) s’est tenue le 05 décembre 2019 à Kinshasa.

En sa qualité de Président du comité de pilotage de ce projet, le Ministre des Transports et Voies de Communication, Me Didier Mazenga a sollicité à l’Union Européenne de poursuivre son appui à cette oeuvre.

C’est un fait qui fera date dans l’histoire du Fonds européen de développement ( FED) qui pour la première fois, aura prolongé d’année en année, à 10 ans une convention de financement initialement prévue pour trois ans de mise en oeuvre. Celle-ci aura connu pas moins de 8 avenants signés dans des conditions exceptionnelles.

Didier Mazenga a privilégié dans sa plaidoirie les réalisations et les acquis du PANAV dont les effets constituent selon lui, la fondation pour reconstituer l’épine dorsale du système des transports et Voies de Communication en République Démocratique du Congo.

Cette réunion à laquelle ont participé aussi le Vice-ministre des TVC, Jacques Yuma, le Coordonnateur du PANAV, le Représentant de l’Union Européenne, le DG de la Régie des Voies Fluviales(RVF) et bien d’autres experts a été une occasion pour lui de rappeler les efforts fournis par le Gouvernement pour rechercher les mobiliser les ressources nécessaires tant internes qu’externes indispensables pour assurer la relève du PANAV.

Il a plaidé en faveur de la pérennisation des acquis pour le bien être de relations riveraines et la sécurisation des voies navigables.

C’est ici qu’il a rappelé qu’il a été ressenti la nécessité d’élaborer un Plan stratégique de sortie pour l’appropriation et la pérennisation des acquis du PANAV à l’issue de la mission d’inspection mixte du balisage effectué à Bandundu ville et sur la rivière Kasaï en septembre 2018, par la délégation de l’Union européenne, le ministre des Transports, la COFED, la CGP-PANAV, la RVF et le Comité professionnel des Transports fluviaux de la Fédération des entreprises du Congo (FEC).

Le ministre des Transports et Voies de Communication a expliqué qu’à ce
jour, deux études viennent d’être
réalisées, à savoir le Plan d’action stratégique pour la pérennisation de la navigabilité des voies fluviales et lacustres de la Rdc (PAS PENAV) et l’étude des perspectives de développement de l’économie fluviale.

Trois priorités…

Il s’agit du désenclavement de
zones à hautes potentialités
agricoles par le balisage et la mise à jour des cartes des voies navigables de 2ème et 3ème catégorie ; la mise en place d’un
mécanisme durable de financement de l’entretien des voies navigables en faisant émerger la prise en charge des voies navigables au FONER ou en créant un nouveau fonds d’entretien des voies navigables ; et la nécessité pour le Gouvernement congolais de doter la RVF des capacités opérationnelles et financières en adéquation avec les missions lui assignées.

Au-delà de ces actions, Didier Mazenga dit avoir instruit la Régie
des voies fluviales de procéder à l’engagement de tout le personnel technique formé avec  succès dans le cadre du PANAV, puis a obtenu in extremis, l’engagement du Vice-Premier ministre, ministre du Budget d’inscrire les salaires du personnel de la RVF au budget des rémunérations en vue de leur prise en charge par le Trésor public.

Il a nuancé en indiquant que suite aux multiples défis auxquels il est confronté, le Gouvernement de la République n’a pas encore dégagé les fonds nécessaires pour garantir la prise en charge immédiate des besoins opérationnels du balisage et de production et mise à jour des cartes de navigation à partir du 25 janvier 2020.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Incroyable mais vrai: Les agents de la CNSS N’djili travaillent dans un bar

C’est la désolation totale pour les cadres et agents de la Caisse Nationale de Sécur…