Home Politique Réconciliation entre Mukumadi et Olamba: Barthélémy Okito jette de fleurs à la Communauté des Akutshu Anamongo

Réconciliation entre Mukumadi et Olamba: Barthélémy Okito jette de fleurs à la Communauté des Akutshu Anamongo

9 min read
0
2

Le Gouverneur de la province du Sankuru, Joseph Stéphane Mukumadi et le Président de l’Assemblée provinciale, Benoit Olamba ont mis fin à leur bras de fer. Un des acteurs phares de cette réconciliation qui est l’œuvre de la Communauté des Akutshu Anamongo que dirige André Lohekele, le Président de la Ligue Nationale des Akutshu Anamongo (LINA), Barthélémy Okito Oleka encourage les deux ex belligérants à multiplier des gestes qui rassurent la population.

Le conflit qui a mis aux prises les dirigeants de deux principales institutions provinciales du Sankuru appartient désormais au passé. Là où les politiques ont semé de l’animosité entre deux frères et amis, les notables des Anamongo ont ravivé la flamme de l’amour et de l’entente. En témoignent les chaudes accolades de la semaine dernière entre le Gouverneur et le Président de l’Assemblée provinciale devant quelques notables du Sankuru méticuleusement choisis. Dans la foulée, signale-t-on, Joseph Stéphane Mukumadi et Benoit Olamba ont signé un procès-verbal à travers lequel ils se sont notamment engagés à fumer le calumet de la paix et à travailler ensemble pour l’unité et la paix du Sankuru.

N’en déplaise aux tireurs de ficelles et aux pêcheurs en eaux troubles qui espéraient voir ces personnalités phares de la scène politique de la province de Patrice Emery Lumumba ne pas s’entendre.

Ayant suivi de près le processus de  cette réconciliation historique, Barthélémy Okito jette des fleurs au Président de la Communauté des Akutshu Anamongo et toute la notabilité tetela en particulier ainsi qu’aux Anamongo en général pour la sagesse avec laquelle ils ont procédé pour réconcilier les deux frères en conflit.
Il salue particulièrement l’implication du Chef de la maison civile du Chef de l’Etat, Mgr Gérard Mulumba qui selon lui, a guidé par ses conseils cette grande communauté vers la paix et l’unité.

En effet, le Président de la LINA exhorte toutes les filles et tous les fils Anamongo du Sankuru à « abandonner la violence, les provocations et les intrigues pour ne travailler que pour l’intérêt du peuple du Sankuru, une province très pauvre, enclavée et qui a besoin de l’apport de tous ses fils pour se développer ».
Au nom de tous les Anamongo, ce notable met en garde tous les organisateurs de milices et les invite à se repentir.

Avec son franc-parler légendaire, Barthélémy Okito invite les uns et les autres à cesser leur sale besogne qui consiste à opposer le Gouverneur Joseph Stéphane Mukumadi et le Président de l’organe délibérant du Sankuru, Benoit Olamba.
Il indique que tous les regards sont tournés vers le Vice-premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et Sécurité, Gilbert Kankonde qui devra recevoir les deux personnalités réconciliées en vue de finaliser ce dossier.

Rappel des faits

Benoît Olamba, entouré de deux députés provinciaux

Depuis fin novembre, les torchons brûlaient entre le gouverneur et l’Assemblée provinciale. En toile de fond, son absence et celle de l’ensemble de son gouvernement à la plénière de l’Assemblée provinciale au cours de laquelle devaient être investis ses ministres. Depuis lors, une bonne partie de Députés provinciaux a sommé le gouverneur de « formaliser » sa démission tandis qu’une autre partie a désavoué le Président de cette chambre.

Le Gouverneur Joseph Stéphane Mukumadi à Kinshasa en septembre

De son côté, Joseph Stéphane Mukumadi ne s’est pas fait prier pour sortir de l’artillerie lourde. Brandissant l’invitation du Vice-premier ministre de l’Intérieur et sécurité qui lui a demandé de se rendre à Kinshasa « toute affaire cessante », son porte-parole occasionnel a annoncé qu’il « n’a jamais démissionné et n’en a pas l’intention».

Ce bras de fer avait pris des allures inquiétantes au point de sortir les sages des Akutshu Anamongo à intervenir. Et au regard des résultats obtenus, il est évident qu’ils l’ont réglé sous le barza.

De quoi rassurer la population Sankuroise sur la capacité des Akutshu Anamongo à éteindre par le dialogue, le feu allumé par les politiques. Pour rappel, la LINA compte 7 communautés de base. Il s’agit des Anamongo de Bandundu, de la Tshopo, du Kasaï, les Tetela, les Kusu, les Mongo et les Bembe.

De l’avis de  certains observateurs, Barthélémy Okito et André Lohekele viennent de donner une grande leçon sur la résolution pacifique de conflits aux notables du Kongo Central et d’autres provinces où l’entente n’est pas au rendez-vous entre les Gouverneurs et les Présidents des Assemblées provinciales.
Robert DJANYA

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Des appels à la réouverture du procès Chebeya et Bazana se multiplient !

Le dossier sur le double assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana a été au centre …