Home Société Infrastructures : La phrase choque de Félix Tshisekedi

Infrastructures : La phrase choque de Félix Tshisekedi

6 min read
0
0

Dans son discours sur l’état de la Nation prononcé le vendredi 13 décembre 2019 devant les deux chambres du parlement réunies en congrès, le Chef de l’État Félix Tshisekedi Tshilombo n’a oublié aucun secteur de la vie nationale. En ce qui concerne les infrastructures, il a lâché une phrase qui ne manquera pas de susciter la polémique.

Des chantiers lancés en grande pompe mais jamais achevés, la République Démocratique du Congo en a connu une ribambelle. Certains se sont limités à la phase de la pose de la première pierre tandis que d’autres ont été inaugurés avant même de s’achever.
Conscient de cette situation, Félix Tshisekedi est déterminé à changer la donne.

Malheureusement, certains travaux qu’il a lancés dans le cadre du programme d’urgence de cent premiers jours de son mandat évoluent à pas de tortue ou n’avancent plus de tout faute de moyens financiers.
Qu’à cela ne tienne, dans son discours sur l’état de la Nation, il est revenu sur l’intervention de l’Office des Routes dans les 26 provinces du pays.

Cette intervention aura selon lui, permis de supprimer des bourbiers, en vue de la remise en état de praticabilité des routes sur un linéaire global de 2 830
Km répartis sur 46 axes.

« L’Office des Routes s’est vu doté, pour la première fois depuis très longtemps d’un financement dans le cadre du programme des 100 jours, qui lui a permis de réhabiliter certaines routes devenues impraticables, avec comme conséquence la réduction des coûts de transport et des denrées alimentaires»,  a relevé le Président de la République.

Il a cité entre autres la réhabilitation des ouvrages existants, allant du remplacement des tabliers, à la reconstruction et au lancement des
nouveaux ponts sur un total de 32 sites.
Il a annoncé la livraison prochaine de 30 autres ponts par l’Office des Routes, la réhabilitation de 18 bacs et le déploiement des 24 autres à l’état neuf vers des sites d’exploitation.

A cela s’ajoutent des travaux d’asphaltage, de bétonnage et de réhabilitation de plusieurs axes routiers à hauteur de 40 Km Kinshasa par l’Office des Voiries et de Drainage(OVD) ainsi que la construction de 8 sauts de moutons.

Non aux chantiers inachevés

Il a annoncé la livraison prochaine de 30 autres ponts par l’Office des Routes, la réhabilitation de 18 bacs et le déploiement des 24 autres à l’état neuf vers des sites d’exploitation.

A cela s’ajoutent des travaux d’asphaltage, de bétonnage et de réhabilitation de plusieurs axes routiers à hauteur de 40 Km Kinshasa par l’Office des Voiries et de Drainage(OVD) ainsi que la construction de 8 sauts de moutons.

En provinces, il a cité la réhabilitation de la voirie de Goma, Bukavu, Kananga et Mbuji-Mayi.

Dans la foulée, le Chef de l’État a laissé entendre qu’il a donné des instructions aux Vice-Premiers Ministres, Ministres du Budget et son collègue des Travaux Publics ainsi que le Ministre des Finances pour accélérer sans atermoiement ces travaux.

« J’invite le Gouvernement de la République à respecter le programme de décaissement pour permettre le parachèvement rapide des travaux dont ceux des sauts-de-mouton et à veiller à la maintenance régulière des ouvrages réalisés. Car je n’accepterai pas le spectacle désolant des chantiers inachevés pendant longtemps. Car j’ai un bilan à présenter au peuple congolais», a martelé Félix Tshisekedi.

Judith K.D.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Incapables de régler leurs désaccords en hommes civilisés: Le DG de l’OEBK inflige un traitement infantilisant au DGA

Entre le Directeur Général de l’Organisation pour l’Equipement de Banana-Kinshasa(OEBK), G…