Home Politique Partis politiques: Léon Nguwa poursuit son ascension au sein de l’UNC

Partis politiques: Léon Nguwa poursuit son ascension au sein de l’UNC

8 min read
0
0

Pour qui cherche un exemple d’une jeunesse politiquement engagée, Léon Nguwa Wososa est un véritable modèle. Ce jeune homme poursuit petit à petit les échelons au sein de l’Union pour la Nation Congolaise(UNC). Récemment, il a été élevé au rang de Secrétaire Général Adjoint ai de la Zone Centre. Zoom sur le parcours de ce jeune.

Novembre 2018 à Genève. Les principaux leaders de l’opposition congolaise jettent leur dévolu sur Martin Fayulu pour représenter toute l’opposition à l’élection présidentielle prévue le 23 décembre de la même année. Aussitôt cette nouvelle annoncée, c’est la colère générale à l’UDPS et à l’UNC.

Devant les militants de l’UDPS qui ont envahi le siège de leur parti pour protester contre la désignation de Martin Fayulu, Jean Marc Kabund, alors Secrétaire Général,  demande
à Félix Tshisekedi de revenir battre campagne dans un bref delai. Il lui donne quarante huit heures. Avec un groupe de jeunes de l’UNC, Léon Nguwa demande à son tour à Vital Kamerhe de retirer sa signature. La suite de l’histoire est connue de tous jusqu’à la première alternance pacifique au pouvoir en RDC.

Un parcours de combattant

En campagne électrorale à Lodja

Avant cet épisode qui restera dans les anales de l’histoire du pays, ce jeune homme a fait parler de lui par d’autres actes de bravoure.

D’abord à l’Université de Kinshasa(UNIKIN) où il a fait partie des premiers étudiants à avoir adhéré au parti de Vital Kamerhe. Alors étudiant en Sciences Économiques et Administratives, son activisme politique l’a propulsé au poste de Coordonnateur de la Cellule de l’UNC/UNIKIN mais pas que car, cela lui a attiré des ennuis.

En effet, lors des manifestations politiques de 2015, Léon Nguwa a été kidnappé et amené à une destination inconnue qui se révèlera être l’Agence Nationale des Renseignements(ANR). Durant huit mois, il sera enfermé dans le cachot appelé Guantánamo à trois Zoulous, au Camp Kokolo dans le cachot Somibord avant d’être transféré au CPRK(ex-prison de Makala) où il passera plusieurs mois. Son dossier ayant été transmis au Parquet Général de Matete, il sera finalement libéré à la faveur des mesures de décrispation politique et à la suite de fortes pressions nationales et internationales.

En tout, il aura passé une année et demi dans différents cachots de l’ANR et à l’ex prison centrale de Makala à cause de son engagement politique.

Avec Vital Kamerhe, Président national de l’UNC

Libéré, il n’abandonnera jamais son combat politique. Au contraire, il doublera d’efforts et d’engagement pour faire triompher la vision politique de Vital Kamerhe.

C’est ainsi qu’il sera nommé succinctement Rapporteur adjoint de la Cellule nationale de Recrutement et Implantation et suivi de nouveaux adhérents, Rapporteur National titulaire de la même cellule et enfin Coordonnateur près le Secrétaire Général Adjoint de la Zone Centre( Grand Kasaï).

Par ailleurs, après la nomination de son titulaire au poste de Ministre de l’enseignement Professionnel, la hiérarchie du parti lui a confié, à titre intérimaire, les fonctions de Secrétaire Général Adjoint de la Zone Centre.
Dans ses nouvelles fonctions, Léon Nguwa entend se donner à fond pour mériter la confiance qui lui a été faite et multiplie de stratégies pour faire rayonner davantage la formation politique du Directeur de cabinet du Chef de l’État dans les provinces du Grand Kasaï.
Étant lui-même originaire de cette partie du pays, il affirme qu’il a toutes les cartes entre ses mains.
«Avec l’aide du parti, j’ai tutoyé de grands lors des derniers législatives nationales à Lodja dans mon fief. Ce n’est pas maintenant que nous sommes au pouvoir que je vais avoir peur d’aller partout pour parler et pêcher des gens pour le parti de Vital Kamerhe », déclare ce candidat malheureux à la députation nationale dans la circonscription électorale de Lodja dans la province du Sankuru.

Il faut aussi rappeler que Léon Nguwa fait aussi partie des membres de l’UNC qui, avaient choisi d’eux-mêmes de démissionner de leurs postes au Cabinet de Pierre Kangudia, alors Ministre du Budget, après son divorce avec Vital Kamerhe.

JPK

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Incroyable mais vrai: Les agents de la CNSS N’djili travaillent dans un bar

C’est la désolation totale pour les cadres et agents de la Caisse Nationale de Sécur…