Home Politique Léon Nguwa à Jeanine Mabunda : « Il ne faut pas confondre la consultation et l’autorisation pour dissoudre l’Assemblée nationale»

Léon Nguwa à Jeanine Mabunda : « Il ne faut pas confondre la consultation et l’autorisation pour dissoudre l’Assemblée nationale»

6 min read
0
0

La polémique sur la dissolution de l’Assemblée nationale continue de susciter des réactions. Après la sortie médiatique de la Présidente de l’Assemblée nationale, qui a brandi la menace de poursuites du Chef de l’État pour haute trahison, c’est un tollé général dans le camp du Président de la République.

Le Secrétaire Général Adjoint ai de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) Zone Centre, Léon Nguwa Wososa fustige les propos de Jeanine Mabunda.

Dans un entretien accordé à la presse ce mercredi 22 janvier 2020, il a accusé la Présidente de la chambre basse du parlement d’avoir mal compris le Chef de l’État.

Selon Léon Nguwa, le Chef de l’État n’a pas dit qu’il va dissoudre l’Assemblée nationale mais plutôt, qu’en cas de crise persistante, il n’aurait d’autre choix que de la dissoudre. «Madame Mabunda doit apprendre non seulement a respecter les institutions de la République mais surtout le Chef de l’Etat, qui est le garant de bon fonctionnement des institutions. Elle ne peut pas s’adresser au Président de la République comme si elle s’adressait à sa fille de la maison disant, dissolution de l’Assemblée nationale n’est pas juriste qui le veut. Elle raté l’occasion de se taire sur des choses qu’elle ne maitrise pas»,a-t-il dénoncé.

Face à l’article 148 alinéa 1 de la Constitution qui conditionne la dissolution de l’Assemblée nationale par la consultation préalable des Présidents de deux chambres du parlement et du Premier Ministre, Léon Nguwa estime qu’il ne faut confondre la consultation et l’autorisation. «Quand elle dit que le Président ne peut pas dissoudre l’Assemblée nationale sans consulter le Premier Ministre et le Président de l’Assemblée nationale ainsi que le Président du sénat, ce que madame MABUNDA doit savoir et retenir, c’est que celui qu’on consulte n »est pas forcément celui qui décide mais plutôt on lui tient informé, c’est une formalité et le Président a le plein pouvoir de dissoudre l’Assemblée selon notre constitution», a-t-il martelé.

Et de poursuivre qu’une assemblée nationale déjà dissoute n’aura plus le pouvoir de saisir la justice pour destituer le Président de la République.
«Je mets en garde nos amis du FCC pour leur manque de considération envers le Chef de l’Etat. S’ils supposent réellement avoir la majorité parlementaire, qu’ils osent seulement de créer une crise persistante entre le gouvernement et le parlement comme ça ils verront le pouvoir du Président, tel que lui confère la Constitution de la République pour dissoudre le parlement. C’est à ce moment là qu’on verra qui a la vrai majorité populaire», a conclu Léon Nguwa.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Incapables de régler leurs désaccords en hommes civilisés: Le DG de l’OEBK inflige un traitement infantilisant au DGA

Entre le Directeur Général de l’Organisation pour l’Equipement de Banana-Kinshasa(OEBK), G…