Home Economie L’impôt Professionnel sur la Rémunération retenu à la source prend une direction inconnue( Beaudouin Mayo)

L’impôt Professionnel sur la Rémunération retenu à la source prend une direction inconnue( Beaudouin Mayo)

5 min read
0
0

Où vont les frais retranchés chaque mois sur les salaires des fonctionnaires de l’Etat pour le compte de l’impôt professionnel sur la rémunération ? Cette question préoccupe le Vice-premier ministre, ministre du Budget, Jean Beaudouin Mayo. Voulant y voir clair, il a saisi officiellement son collègue des Finances,  à travers une correspondance dont une photocopie a fuité dans la presse.

Alors que les pourparlers se poursuivent entre les travailleurs et le Gouvernement, une nouvelle est venue particulièrement jeter du discrédit sur l’application de cette mesure.

Elle n’est pas venue d’un lanceur d’alerte, encore moins de la presse, mais d’un membre du gouvernement. Jean Baudoin Mayo, parce que c’est de lui qu’il s’agit, veut voir clair sur la destination que prend cet impôt.
«Subsidiairement à ma lettre N°0137/VPM/MIN.BUDGET/JBM/JMBM/MN 2019 du 06 décembre 2019, j’ai le regret de vous informer que que l’IPR retenu à la source à travers la chaine de la dépense publique, n’est pas enregistré par la Banque Centrale du Congo comme recette publique à partir du compte du RECEVEUR DES IMPÔTS comme en disposent les textes. Il est plutôt encaissé à travers des comptes internes de la Banque Centrale du Congo en l’occurrence: ORDONNANCES MONNAIE NATIONALE ou DEPENSES EN URGENCE », a-t-il fait remarquer.

Mais ce n’est pas tout car, il a constaté quelque chose de plus grave. «Plus grave encore, l’IPR est payé à un COMPTABLE PUBLIC, à savoir le Comptable public principal code 0256 du ministère de la Justice, pour une destination inconnue », a précisé Jean Beaudouin Mayo.

Suite à cette situation anormale, le Vice-premier ministre du Budget demande à son collègue des Finances de s’impliquer   pour que les choses se passent en toute transparence. «Cela étant, je vous demande de requérir de la lumière sur ce dossier de la part de toutes les personnes impliquées dans le processus de paiement de cet impôt au niveau de votre ministère, et plus particulièrement de l’Ordonnateur-Délégué du Gouvernement qui me lit en copie », a-t-il insisté.

Par ailleurs dans le but de mettre définitivement fin à ce genre de situations qui prend la forme d’un détournement, le VPM du Budget a rappelé la procédure reprise dans sa lettre du 28 novembre 2019 adressée au Directeur Général des Impôts, pour insister sur la nécessité de l’ordonnancement de l’IPR du secteur public sur note de perception. Ce, a-t-il renchérit, «avant l’ordonnancement de la dépense y relative, afin de son encaissement spontané à la fin de la chaine de la dépense ».

LJN/ALT

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC: L’ECC affiche sa disponibilité aux consultations annoncées par le Chef de l’Etat

Après l’adresse du Président de la République démocratique du Congo, Félix Tshiseked…