Home Société Ministère des Transports et Voies de Communication: Cap sur le séjour de Me. Didier Mazenga en Turquie, Burundi et Uvira

Ministère des Transports et Voies de Communication: Cap sur le séjour de Me. Didier Mazenga en Turquie, Burundi et Uvira

10 min read
0
0

Décidément, le Ministre des Transports et Voies de communication congolais, Me Didier Mazenga Mukanzu s’est résolument inscrit sur la vision du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, qui a inauguré cette année 2020, une année d’actions et non des paroles vaines.

En véritable traducteur expérimenté de la vraie pensée Nationaliste au sein du Gouvernement Ilunga Ilunkamba, l’homme s’évertue, sans conteste à booster son secteur par une touche particulière.

Loin s’en faut, pour la bonne marche de son Secteur, véritable poumon de ventilation de l’économie congolaise, Me Didier Mazenga Mukanzu bouge les lignes et elles bougent d’ores et déjà à en croire moult observateurs sérieux. Pour preuves, après avoir quitté Kinshasa le samedi 25 janvier 2020, en déstination d’Istambul, en Turquie, pour y baliser le chemin d’investissements en RDC, dans le domaine des transports, il a jugé utile d’écourter son séjour en vue de participer aux travaux préparatoires du Comité des Experts du Corridor Central, tenus à Bujumbura, au Burundi précisement dans la salle de réunions de l’Hôtel Club du Lac Tanganyika, du lundi 27 au jeudi 30 janvier 2020.
Ces travaux supervisés par le Secrétaire Exécutif du Corridor Central, Mr Dieudonné Dukutane de nationalité Tanzanienne, ont pour objectif de produire rapidement un rapport à présenter aux Ministres de 3 des 5 pays du Corridor Central à savoir.

Ces pays sont la Republique Unie de Tanzanie, le Burundi et la RDC. Ces Ministres à leur tour, après approbation du texte fondateur dudit rapport, se feront le devoir de le présenter au Conseil des Ministres, chacun dans son Pays, le que permettra, une fois adopté, auxdits États de matérialiser le projet du Corridor Central qui vise à construire une voie ferrée entre ces 3 États précités.
Une fois construite, cette voie ferrée facilitera la circulation des personnes et des biens, susceptibles de booster les économies nationales de ces Pays engagés et désenclaver certains coins de leurs territoires.

Il est prévu une Grande réunion des Ministres des Transports de ces trois pays, ce jeudi 30 janvier, au même lieu, en vue de la signature du Rapport final pour la matérialisation ce projet de grand intérêt continental.

De la Turquie à Uvira, il n’y a qu’un pas

Le Numéro 1 des Transvcom congolais a fait d’une pierre plusieurs coups. Pour lui, quitter l’étape de l’enveloppement vers le développement devient un slogan fil conducteur.

Pour preuve, dès son attérissage à l’Aéroport International Mercuor Ndadaye, à Bujumbura, il a brisé les âffres de la fatigue dans les soucis de placer incontestablement son secteur sur orbite pour transformer le social des Congolais par les transports.
Après près de 09H du temps de vol, d’Istambul à Bujumbura, par le régulier de Kenya Airways, l’homme issu de la Grande École du Socialiste pétri, Antoine Gizenga, a visité le Port de Kalundu, sur le Lac Tanganyika à Uvira, Province du Sud-Kivu par voie routière. Accompagné de son homologue Tanzanien, aussi Ministre des Transports, Mr Isack Kalwele, du Chargé d’Affaires de la RDC au Burundi, Mr Katanga Wabanza Cristophe, du Secrétaire Exécutif du Corridor Central, Mr Dieudonné Dukutane et quelques Officiels Burundais et Congolais, Me Didier Mazenga Mukanzu a bénéficié d’un accueil historique tout au long de la route transversale entre le Burundi et la RDC, jusqu’au Port, de la part d’un public en liesse, lequel a exprimé sa joie de voir en live cet engagé au service du peuple.
Cris de joie et danses étaient au rendez-vous.

Aussitôt arrivés, après 1h37 minutes de route, le Ministre et sa délégation étaient accueillis au Port par le Commissaire Lacustre et Commandant du Port de Kalundu, James Amani Munganzi, Chef de Bureau avant de recevoir l’honeur militaire. Ce Commissaire a présenté, au nom de tous les travailleurs de la SNCC à ce Port, leurs doléances qui nécessitent une série de solutions idoines de la part de leur Ministre de tutelle.

L’on peut énumérer entre autres, le renouvellement des installations et Infrastructures portuaires dans leur Port qui est le 2ème Port de la RDC après celui de Matadi, la modernisation complète du Port, doter la SNCC des unités flottantes ( bateaux) pouvant faciliter les mouvements des personnes et des biens étant donné que cette Société ne dispose plus d’une flotte sur le Lac Tanganyika; doter la SNCC des engins modernes de la manutention adéquate pouvant rassurer le service de manutention au port; indemniser et subventionner les commerçants d’Uvira qui avaient connu le cas de naufrage en 2014 et 2015 du MV Mutambala et MV Maman Wunia sur le Lac Tanganyika; doter le Commissariat lacustre de Kalundu d’un bureau moderne afin de faciliter le bon déroulement des activités; enfin, doter la RVF/Uvira d’une drague moderne pour le suivi régulier de l’opération d’ensablement du Port.

À son tour, Didier Mazenga leur a promu qu’il va transmettre rapidement ces doléances auprès du 1er Ministre Ilunga Ilunkamba pour des dispositions utiles. Salve d’applaudissements frénetiques dans le chef des travailleurs qui comptent sur la Vision du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.
Au terme de cette visite, le Ministre et sa délégation ont regagné Bujumbura le même mercredi et par la même voie afin de finir leur mission.

Martin KILABI KAPATA/CP, de Bujumbura/Burundi

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Kinshasa: Le programme VLF expliqué aux femmes et filles de Kimpeti à Maluku

Une forte délégation de l’ONG « Femmes Solidaires pour la Paix et le développement »…