Home Société OEBK: Le carton rouge de la Délégation Syndicale au DG Gommaire Mansi

OEBK: Le carton rouge de la Délégation Syndicale au DG Gommaire Mansi

6 min read
0
0

Le Directeur Général de l’Organisation pour l’Equipement de Banana-Kinshasa(OEBK), Gommaire Mansi Nsiala est vomi par ses administrés. Toute sa gestion  est contestée par les travailleurs représentés par la Délégation syndicale.

Et si la parole inspirée selon laquelle « le malheur poursuit le pécheur » s’appliquait à la lettre au numéro de l’OEBK. Décidément, tout est réuni pour le pousser à sortir par la grande porte en rendant sa démission s’il veut sauver son honneur.

En tout cas, la Délégation syndicale se désolidarise de sa gestion dont elle se dit mécontente. Elle le lui a fait savoir dans une correspondance datée du 13 janvier dernier à travers laquelle elle a exprimé son mécontentement sur la situation administrative qui prévaut au sein de cette organisation. « En effet, à votre arrivée et lors de nos premières rencontres, vous nous avez rassuré que durant votre mandat, vous allez prôner une gestion participative. Et de son côté, la Délégation Syndicale vous a rappelé les dispositions légales de l’Art.259 du Code du Travail qui stipule que la compétence de la délégation syndicale s’étend à l’ensemble des conditions de travail dans l’entreprise ou l’établissement », lui a fait savoir la Délégation syndicale.

Visiblement certains que leur Directeur Général ignore certaines dispositions qui régissent leur entreprise, les cadres et agents de l’OEBK lui ont rappelé certaines de ces notions. « L’employeur est tenu de consulter la délégation syndicale sur les horaires de travail, les critères généraux en matière d’embauchage, licenciement et transferts des travailleurs ; le système de prime en vigueur dans l’entreprise ; l’élaboration et les modifications du règlement de l’Entreprise et les cas échéants, le règlement d’atelier », ont-ils écrits dans leur missive.

Un climat social invivable

Après une analyse approfondie du disfonctionnement de leur établissement depuis l’arrivée de Gommaire Mansi Nsiala, ils ont fait un constat amer sur les points sus-évoqués. « Mais grand est notre étonnement de constater que les notifications pour engagement, mouvements et promotions du personnel pour lesquels vous nous avez réservé copie, se font de manière irrégulière sans consulter la Délégation Syndicale. Cela ne crée pas un bon climat social au sein de notre Organisation en ce moment où la trésorerie est au rouge », a fustigé la Délégation Syndicale.

Elle a aussi interpellé le DG Gommaire sur le fait pour son administration d’attribuer des grades supérieurs aux nouveaux venus « sans même effectuer une période d’essai » comme le recommande le règlement d’ordre intérieur en son article 10. « Eu égard à ce qui précède, la Délégation Syndicale ne reconnait pas ces actes posés sans avoir été consultée comme le disent le Code du travail et le Règlement d’Ordre intérieur sus-évoqué », a conclu la délégation syndicale.

Pour rappel, le Directeur Général a accusé récemment son adjoint auprès du Ministre des Transports et Voies de Communication, Didier Mazenga. Dans une correspondance datée du 14 février 2020 Gommaire Mansi s’est plaint de ce qu’il considère comme « l’insubordination et l’indiscipline » de Jean Claude Mavambu.
Il a reconnu dans cette lettre l’existence au sein de l’OEBK, « d’un climat invivable qui ne pourra permettre aucunement au Comité Directeur voir à l’administration de fonctionner normalement ».
RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Le CASC salue l’élection de Modeste Bahati à la tête du Sénat

Communiqué No 004/CASC/CN/2021 Le Collectif d’actions de la société civile (CASC) , …