Home Société Présenté comme débiteur insolvable : Kin-Kiey Mulumba dit n’avoir rien obtenu du prêt sollicité auprès du FPI

Présenté comme débiteur insolvable : Kin-Kiey Mulumba dit n’avoir rien obtenu du prêt sollicité auprès du FPI

4 min read
0
0

Spectaculaire retournement de situation dans le dossier qui oppose le Fonds de Promotion de l’Industrie( FPI) au Professeur Kin-Kiey Mulumba, promoteur de l’imprimerie Finance Press Group(FPG). Présenté depuis des années comme faisant partie des débiteurs insolvables, il a enfin brisé le silence. Par le biais de ses avocats conseils, il nie avoir touché le crédit qu’il a sollicité et réclame le certificat d’enregistrement de l’une de ses parcelles hypothéquée. 

Dans un communiqué de presse publié le 25 février 2020, Maitre Giscard Massamba, un des conseils du FPG accuse le FPI d’avoir violé plusieurs clauses essentielles du contrat signé en séance plénière avec le promoteur de Finance Press Group.

Il s’agit selon lui, du refus de prendre pour banque de transaction la banque indiquée par le Professeur Kin-Kiey Mulumba ; l’inscription hypothécaire de la TMB dans le certificat d’enregistrement d’un immeuble remis en gage; ou encore le refus de verser de l’argent dans le compte que lui-même avait choisi auprès de la TMB sans aucun accord.
«Ni le GPG ni son promoteur n’est jamais entré en possession d’1CDF en rapport audit projet ni du FPI ni de la TMB. Le promoteur a donc, depuis des longues années, dénoncé cette aventure en voulant protéger son patrimoine et en saisissant la justice contre le FPI et la TMB aux fins de la résolution dudit contrat de prêt et de la restitution de son certificat d’enregistrement dont le procès est pendant», révèle Maitre Giscard Massamba.

Et pour mettre fin à la confusion dans ce dossier, il précise que «le Professeur Kin-Kiey Mulumba n’est pas celui qui doit de l’argent au FPI; il est la victime de la sale méthode de détournement des deniers publics orchestrée par des animateurs du FPI et de leur banque TMB».

Par conséquent, son client attend de la justice congolaise la protection de son bien et le rétablissement de son honneur et de sa dignité bafouées selon lui, «par des imputations dommageables des âmes mal intentionnées et des bouches malveillantes».
ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Justice : Isabelle Tshombe explique à Rose Mutombo les contours de sa mission auprès de la Francophonie

La Ministre d’État à la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo a accordé ce mercr…