Home Politique RDC/politique : Mgr Ngube Ngube dénonce l’ingratitude de l’UDPS vis-à-vis-vis du FCC et de l’UNC( déclaration)

RDC/politique : Mgr Ngube Ngube dénonce l’ingratitude de l’UDPS vis-à-vis-vis du FCC et de l’UNC( déclaration)

13 min read
0
0

En République Démocratique du Congo il n’est un secret pour personne que les partis et regroupent politiques qui sont au pouvoir se détestent. Le Front Commun pour le Congo(FCC) et ses alliés de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social(UDPS) qui composent le Camp pour le Changement (CACH) se livrent une sorte de guerre qui risque de les fragiliser.

Après l’autopsie de la situation générale du pays, l’opposition républicaine légitime dirigée par Mgr Pierre Ngube Ngube semble avoir trouvé le coupable. Elle pointe du doigt l’UDPS qu’elle accuse d’être gourmande et ingrate vis-à-vis de ses partenaires. Voici un extrait de sa déclaration.

S’AGISSANT DE LA CRISE POLITIQUE ET INSTITUTIONNELLE
La coalition FCC-CASH dans les affaires politiques semble malheureusement après un an seulement, un déboire pour le peuple congolais ;
Il faut savoir que lorsqu’on accepte de s’unir avec une force politique dans la gestion de la chose publique, il est beaucoup mieux de connaître cette force pour accepter de s’unir avec elle ; soit on est ennemi sincère ; soit on est partenaire sincère ;
L’opposition Républicaine légitime constate avec amertume les déclarations incendiaires des uns et des autres de cette coalition de manque de sentiment de sécurité au sein de leur coalition ; or le manque de confiance entre eux, et pourtant ils ont accepté de s’unir dans la gestion de la chose publique, crée une crise politique et c’est la peur qui s’installe au chef des membres de deux camps.
La coalition est en train de se menacer pour divorcer et toutes ces menaces n’ont pas leurs raisons d’être car en amont vous avez accepté de vivre ensemble alors que de telles menaces prouvent à suffisance le manque de confiance les uns et les autres, l’esprit malin qui anime l’un des camps de la volonté de rompre avec cette coalition, et cela a pour conséquence remettre en cause la paix dans le pays. Félix TSHISEKEDI Chef d’Etat a instauré un système dictatorial qui dépasse celui de MOBUTU, aucun Ministre n’a un mot à dire à lui. Tout c’est lui seul. Voici les causes de la crise politique. Et tout ça pour des raisons égoïstes à gérer le pays seul. Le président de la République Félix TSHISEKEDI est aujourd’hui, lui-même :
– Président de la république
– Premier Ministre
– Ministre des ministères
– Député
– Gouverneur de toutes les provinces
– Administrateur de tous les territoires
– Bourgmestre de toutes les communes
– Maire de toutes les villes, etc.
Ce comportement va nous amener à une tyrannie qu’à une Démocratie. Le peuple congolais, nous devons être vigilant pour barrer la route à cette tyrannie, car nous devons protéger notre jeune démocratie ; prônée par le président honoraire Joseph KABILA.
L’opposition Républicaine légitime déclare sans ambages que le président de la république Félix TSHISEKEDI est ennemi de la démocratie ; la vérité est têtue et l’histoire nous jugera ;
Depuis la genèse de cette force politique dont UDPS, elle n’a jamais respecté les engagements signés avec d’autres forces politiques depuis la 2ème République, nous citons le protocole d’accord avec MOBUTU et le feu Etienne TSHISEKEDI, ce dernier avait effacé quelques phrases pour briser la forme de ce protocole, conséquence séparation avec Mobutu; ensuite à Genève, l’UDPS avait dûment signé le protocole désignant MARTIN FAYULU candidat commun de LAMUKA, après 24 heures seulement, elle renonce à ce protocole prétextant que la base a refusé, Dieu merci, cette renonciation a créé le poste qu’il occupe aujourd’hui, récemment, cette force politique vient de signer un protocole d’accord avec le FCC. La même base réclame le divorce avec et l’UNC et FCC. Conséquence, cette séparation va accoucher quoi ? n’est-ce pas la souris ? Félix a mis du sable dans le riz que les autres lui ont offert pour que personne ne mange avec lui y compris le peuple.
Le peuple congolais doit comprendre que cette force agit que de la sorte. Le président de la République Félix TSHISEKEDI a une politique de se faire craindre que de se faire respecter, cet étouffement crée l’hypocrisie générale dans le pays.
Personne n’accepte l’attribution de crise, il se jette l’éponge l’un et l’autre, CACH accuse FCC d’être à la base de cette crise et FCC à son tour accuse CACH d’être aussi à la base de cette crise ;
Après analyse approfondie, et beaucoup d’investigations de part et d’autre, l’opposition républicaine légitime en RDC pense que c’est le président de la République Félix TSHISEKEDI qui est à la base de cette crise en instrumentant sa base ou ses militants de faire le désordre et ce, pour trois raisons fondamentales :
1. La gourmandise en outrance de l’UDPS qui cherche à tout prix manger le gros morceau ou manger tout seul sans tenir compte de leur coalition.
2. L’ingratitude en outrance de l’UDPS vis-à-vis de FCC et UNC, en oubliant les efforts de ces deux forces politiques qui ont contribué et accompagné l’UDPS au fauteuil présidentiel ; ce comportement que nous qualifions de la haute trahison dans les engagements.
3. La cupidité en outrance du régime du président de la République Félix TSHISEKEDI tend à s’accrocher au pouvoir, comme ils ont dit dans le 38ème de leur anniversaire, qu’ils resteront au pouvoir jusqu’ à l’arrivée de Jésus-Christ, dont personne connaît ni la date, ni le jour, n’est ce pas une dictature en outrance au lieu d’une démocratie vécue hier ; pourtant la constitution donne au président de la république un seul mandat renouvelable une fois.
Pour enrichir la 3ème raison, l’opposition Républicaine légitime dans ses analyses politiques estime que le régime du président de la République Félix TSHISEKEDI trouve ses contractants dont UNC et FCC comme témoins gênant sur son chemin, qu’il faille rompre tous ses engagements pour rester seul et faire réaliser son plan machiavélique, de rester au pouvoir jusqu’à l’arrivée de Jésus-Christ.
Le peuple congolais doit être vigilant au président de la République Félix TSHISEKEDI dans son plan machiavélique qui veut mettre le pays en difficulté avec mille souffrances pour dire à la fin qu’il n’ya pas l’argent pour organiser les élections, voir prêt même, à créer une guerre qui n’aura ni tête, ni queue, une guerre échappatoire d’organisation des élections en 2023 et ce, dans le but de rester longtemps au pouvoir comme c’est la chanson de ses militants sur la rue.

Fait à Kinshasa, le 29/02/2020
Pour l’opposition républicaine légitime
Chef de file, Pierre Honoré Kazadi Ngube Ngube

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Prise en charge des filles siamoises nées à Lodja : La LINA remercie la Fondation Denise Nyakeru

Grâce à la promptitude et à la solidarité de l’ONG les Collines de Selembao, dirigée…