Home Economie Recouvrement forcé de  ses créances : Le FPI soutenu par 71% des congolais ( Sondage Les Points) 

Recouvrement forcé de  ses créances : Le FPI soutenu par 71% des congolais ( Sondage Les Points) 

6 min read
0
0

71 % de congolais désapprouvent la campagne de sabotage contre le FPI 

Payer ses dettes pour rester calme, c’est en substance le point de vue de congolais sur la guerre qui fait rage entre le Fonds de Promotion de l’Industrie(FPI) et certains de ses débiteurs insolvables.

Alors que certains de ses débiteurs disent n’avoir rien obtenu du prêt qu’ils ont sollicités et que le FPI a prouvé, documents à l’appui, qu’ils ont bel et bien obtenu ces prêts pour le compte de leurs sociétés dont une spécialisée dans l’imprimerie de la presse, l’opinion publique se dit scandalisée. Un sondage spécial mené par notre institution, compte tenu de l’ampleur qu’ont prise certaines de ces affaires dans les médias, révèle que 71% de congolais soutiennent la démarche entreprise par le comité de gestion du FPI chapeauté par le Directeur Général Patrice Kitebi.

Et si la villa du fondateur d’une société spécialisée dans l’imprimerie, située dans un quartier chic de Kinshasa hypothéquée était vendue pour payer sa créance ? Les congolais interrogés n’y trouvent aucun inconvénient, tout comme ils approuvent la même opération pour les autres débiteurs insolvables. Surtout que la quasi-totalité des 1000 personnes issues de toutes les couches sociales interrogées se rappellent d’autres débiteurs insolvables qui ont vu leurs parcelles être vendues pour payer leurs créances.

Ainsi, quel que soit leur statut social, les répondants dans leur écrasante majorité soutiennent qu’il faut à tout prix que tous les créanciers payent leurs créances en vue de permettre au FPI de continuer à fonctionner pour le développement industriel de la République Démocratique du Congo. Ce, au moment où le Gouvernement de la République à travers le Ministère de l’Industrie a doté le pays d’un document de la politique stratégique industrielle qui prévoie un accroissement des entreprises industrielles de 525 actuellement à plus de 1000 à l’horizon 2023.

Dans ce sondage, il a été aussi question de l’opinion que la population de fait du Directeur Général du FPI. Et le moins que l’on puisse dire, les congolais se font une très bonne image de Patrice Kitebi. En effet, 70% des répondants se disent séduits par son savoir-faire, sa rigueur et sa détermination à rétablir cet établissement public dans ses droits malgré une sorte de campagne de sabotage que lui livrent ses détracteurs de l’intérieur et de l’extérieur.

Ces congolais espèrent tout de même que la baisse du taux d’intérêt va pousser les jeunes congolais à présenter de projets économiques et qu’ils bénéficieront réellement de crédit de la part du Fonds de Promotion de l’Industrie au taux d’intérêt de 4% avec pour objectif d’encourager la participation de tous à l’économie nationale.

Par ailleurs, il s’avère que des congolais préconisent de mesures draconiennes de nature à contraindre tous les débiteurs insolvables, qui qu’ils soient, à payer leurs créances. Question selon eux, de donner un bon exemple aux futurs débiteurs pour que plus personne ne s’hasarde à chercher à se soustraire.
Un fait mérite d’être souligné en rouge: 50% de l’échantillon de ce sondage ne sont ni de près ni de loin lié au FPI mais tous désapprouvent les actions de sabotage posées contre cet établissement public. Il en est de même de 50% autres qui ont de liens directs ou indirects avec le FPI.
Sondage Les Points

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Le ministre John Ntumba impliqué dans un détournement de près de 32 millions USD destinés aux travaux de 100 jours au Kasaï Central

Le programme de 100 jours du chef de l’État Félix Tshisekedi, a été un fiasco au Kas…