Home Politique Politique : L’Asbl Jeunesse Kabiliste prêche l’idéologie de son leader

Politique : L’Asbl Jeunesse Kabiliste prêche l’idéologie de son leader

5 min read
0
0

«Le Kabilisme, idéologie et vision pour l’émergence du Congo», c’est le thème d’une session de leçons publiques sur «le catéchisme Kabilisme » organisée samedi 14 mars 2020 à Maisha Parc à Kinshasa, par l’Asbl Jeunesse Kabiliste. Le Vice-ministre du Budget, Dr Félix Momat Kitenge a exposé sur la pensée politique de Joseph Kabila à travers un sous thème intitulé  «Front Commun pour le Congo, esquisse de la pensée politique de Joseph Kabila Kabange ».

Joseph Kabila est considéré comme une école politique par certains membres de sa famille politique. C’est le cas de ceux réunis au sein de la Jeunesse Kabiliste. L’une des têtes de gondole de cette ASBL, Dr Félix Momat a théorisé la pensée politique de l’ancien Président de la République dans un document qu’il a présenté aux jeunes kabilistes.

Dans ce document, il retrace son parcours politique partant de son ascension au pouvoir à l’âge de 29 ans et fait remarquer que Joseph Kabila a dirigé le pays dans la ligne droite de l’idéologie nationaliste, jurant de donner le Congo aux congolais.


Félix Momat a fait remarquer qu’ «alors que  personne ne lui donnait les chances de régner, sinon de survivre politiquement, il a fait preuve d’audace et de ténacité».

Selon le Vice-Ministre du Budget, audacieux, Joseph Kabila l’est par le fait qu’il est prêt à aller vers ses adversaires politiques pour préserver l’unité du pays, rassembler les congolais et défendre la souveraineté. Ce, malgré le contexte d’adversité et les enjeux de l’époque qui mettaient en danger son pouvoir.
Il est tenace car,  « malgré la méfiance régnant entre les belligérants, il maintient sa volonté: de construire une grande démocratie au Cœur de l’Afrique, de travailler sans relâche pour la réconciliation et le rassemblement des Congolais »

En tout cas,  Félix Momat est convaincu que l’autorité morale du Front Commun pour le Congo(FCC) est  «profondément démocrate», car il est prêt à faire de concessions et a organisé trois cycles électoraux dont les deux derniers financés totalement par la RDC.
«Un fait remarquable, durant tout son règne, il a nommé un seul Premier Ministre sorti de sa famille politique, Matata Ponyo. Avant lui, c’était Muzito et après lui c’était Samy Badibanga, Bruno Tshibala, tous de l’UDPS. Il n’a gouverné que par des alliances…», a-t-il rappelé.
A l’en croire, le FCC  est «une vision économique et une volonté de reconstruction du pays ».

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Prestation de serment des nouveaux juges de la Cour Constitutionnelle: Le PPRD pousse Sylvestre Ilunga à la rébellion contre Félix Tshisekedi

C’est parti pour un bras de fer digne de ce nom au sommet de l’Etat entre le Président de …