Home Sports En pleine affaire du programme des 100 jours: De sommes colossales disparaissent silencieusement au Ministère des Sports

En pleine affaire du programme des 100 jours: De sommes colossales disparaissent silencieusement au Ministère des Sports

7 min read
0
0

Cette fois-ci, ce n’est pas le Directeur de Cabinet du Chef de l’État qui est accusé d’être le cerveau moteur, mais les responsabilités restent à établir.

Alors que Vital Kamerhe et de dirigeants de certaines entreprises publiques impliqués dans la gestion de fonds alloués aux travaux du programme de 100 jours du Chef de l’État croupissent à l’ex-prison centrale de Makala, pour de soupçons de détournement de millions de dollars, d’autres sommes colossales de dollars américains auraient disparues au Ministère des sports. C’est ce que révèle une enquête menée par de journalistes d’alternance. cd depuis quelques jours et dont nous publions ici les premiers résultats.

Menacé de fermeture aux compétitions internationales de Football par la Confédération africaine de Football (CAF) pour non-conformité aux normes universelles des conditions d’organisation des compétitions d’élite, le Complexe Omnisports du Stade des Martyrs a attiré l’attention du Gouvernement de la République. Le Premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba était descendu sur place, avec trois de ses ministres dont celui des Sports et Loisirs, Marcel Amos Mbayo Kitenge.

A la suite de cette descente qui avait bénéficié d’un tapage médiatique remarquable, le Gouvernement avait décidé de réhabiliter ce stade. Nous sommes fin 2019. Les coûts des travaux sont évalués à 350 000 dollars américains répartis de la manière suivante : 200 000 USD pour la réhabilitation de l’air de jeu; 100 000 USD pour la modernisation des vestiaires et, environ 50 000 USD pour l’ajout de nouvelles chaises.

Ce qui est curieux et scandaleux, une première tranche concernant les fonds destinés à la modernisation des vestiaires aurait été décaissée.
Nos sources parlent de la « totalité des cent mille destinés à cette rubrique » qui aurait bel et bien été décaissée sans que rien ne soit fait.

Lors d’une petite visite le week-end dernier au stade des Martyrs, nos reporters ont constaté que les travaux de modernisation des vestiaires n’ont pas encore démarré et surtout, rien n’indique qu’ils vont commencer un de ces quatre matins. A la banque centrale du Congo, on indique qu’une partie de l’argent destiné à ces travaux aurait bel et bien été décaissée.

Pendant ce temps, le corps de l’ancien capitaine des Léopards 1968, Nicodème Kabamba traîne dans une morgue de Kinshasa depuis 65 jours, faute de moyens financiers pour le ressortir de là afin de l’enterrer dignement. Il en est de même de la dépouille du Boxeur Tshikuna, qui traine elle aussi en Belgique, faute de moyens pour être rapatriée au pays. Selon une source bien renseignée, le coût total du rapatriement et de l’inhumation des corps de ces deux anciens Léopards (football et boxe) est de 75 000 USD.

Les Basketteurs champions d’Afrique attendent toujours leurs jeeps

Le 27 juillet 2019 a vu la RDC remporter la finale du premier AfroCan Messieurs du Basket-ball, à Bamako face au pays organisateur, le Mali. Pour cette première pour le basket congolais, il fallait que ça se fête. C’est ce qui a été fait quelques jours plus tard lorsque, recevant les champions à la Cité de l’Union Africaine, le Président Félix Tshisekedi fera de grandes promesses. Parmi lesquelles, celles de remettre une jeep 4×4 à chaque membre de l’équipe congolaise et la construction d’un gymnase couvert pour leurs entraînements.

Huit mois plus tard, ces promesses sont restées lettres mortes. Au Ministère des Sports, on signale que le dossier a été bien ficelé, « de mois avant le Coronavirus », mais il a été classé sans suite au Ministère des Finances.

Les basketteurs champions d’Afrique eux, attendent toujours leurs jeeps. Certains d’entre eux ont peur que la crise du Covid-19 ne soit évoquée comme prétexte pour justifier la non réalisation de la promesse qui leur a été faite le plus solennellement du monde par le Chef de l’État.

Jean Pérou Kabouira

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Sports

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Diomi Ndongala de nouveau devant la justice ce 1er décembre

Libéré sous condition en mars dernier après sa condamnation en 2014 à dix ans de détention…