Home Sécurité Fustigeant leurs velléités sécessionnistes : La LINA inflige un carton rouge à Ne Mwanda Nsemi et Gédéon Kyungu

Fustigeant leurs velléités sécessionnistes : La LINA inflige un carton rouge à Ne Mwanda Nsemi et Gédéon Kyungu

6 min read
0
0

Le gouvernement de la République doit-il continuer à voir Gédéon Kyungu et Ne Mwanda Nsemi violer de manière intempestives les lois du pays? Non, répondent les membres de la Ligue Nationale des Anamongo(LINA). A travers leur Président, Barthélémy Okito, ils fustigent les attitudes séparatistes du leader de Bakata Katanga et de Bundu Dia Mayala.

Un feu rouge, mieux, un carton rouge s’il faut emprunter le terme sportif,  pour traduire la fermeté avec laquelle la LINA condamne les velléités sécessionnistes de l’ancien Député national Zacharie Badiangila alias Ne Mwanda Nsemi et Gédéon Kyungu.

Désapprouvant les troubles xénophobes enregistrés ces dernières semaines dans le Haut-Katanga et au Kongo Central, Barthélémy Okito et la Lina disent non à l’esprit sécessionniste. Occupant 31% de la superficie et représentant 33% de la population de la RDC, la communauté des Anamongo considère que le pays doit rester un et indivisible.
«A son époque, Simon Kimbangu avait amené avec lui de centaines de Ne Kongo au Sankuru où la plupart d’entre eux sont restés jusqu’à ce jour. Est-ce que Ne Mwanda Nsemi sait combien de Ne Kongo sont actuellement dans d’autres provinces? Est-ce qu’il a recensé les Ne Kongo qui se sont liés par le mariage avec les congolais d’autres provinces?», s’est interrogé le Président de la Lina.

Prenant pour exemple Patrice Emery Lumumba, il a rappelé que bien qu’ayant remporté les législatives nationales avec 71 sièges, le tout premier Premier ministre de la RDC préféra céder la présidence à Joseph Kasavubu par souci de préserver l’unité et la cohésion nationales, alors que le parti de ce dernier l’ABAKO n’avait qu’une vingtaine de sièges.  Et pourtant, c’est Bolikango qui devait de droit occuper ce poste, ce qui avait créé  de mécontentements dans son propre camp.

D’où sa demande au Président de la République, de tout mettre en oeuvre, à sa qualité de Garant de l’unité et de l’intégrité territoriales, pour agir promptement, comme il le fait déjà dans le Grand Katanga, afin de mettre tous les sécessionnistes hors d’état de nuire.
«Nous décourageons également tous les acteurs politiques qui sont derrière de tels mouvements. Notre pays doit rester unis et tous les institutions du pays doivent travailler dans l’harmonie car, nous n’avons que ce pays», a poursuivi Barthélémy Okito.

En parlant justement des institutions, il a insisté sur la cohésion et la sincérité qui devraient caractériser les relations entre le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, le Président du Sénat Alexis Thambwe Mwamba, la Présidente de l’Assemblée nationale Jeannine Mabunda et le Premier ministre Sylvestre Ilunga.

Par ailleurs, la Lina présente ses condoléances au Chef de l’État et à sa famille biologique ainsi qu’à l’église Catholique suite à la disparition de Mgr Gérard Mulumba, Chef de la maison civile du Président de la République.

JPK

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Baromètre du Gouvernement mai 2020: Voici les ministres qui ont marqué

Les congolais n’accordent pas assez de confiance dans leur exécutif pour gérer la cr…