Home Politique Dénonçant  les dérives dictatoriales de son régime: Mgr Ngube Ngube invite le peuple congolais à être juge entre lui et  Félix Tshisekedi

Dénonçant  les dérives dictatoriales de son régime: Mgr Ngube Ngube invite le peuple congolais à être juge entre lui et  Félix Tshisekedi

11 min read
0
0

Depuis son lieu de retranchement, le Chef de file de l’Opposition Républicaine Légitime en RDC et Président du parti politique Front Populaire pour la justice ( FPJ), Mgr Pierre Honoré Kazadi Ngube Ngube, a dans une déclaration rendue publique jeudi 30 avril 2020, dénoncé ce qu’il a qualifié « des dérives flagrantes du pouvoir en place en République Démocratique du Congo ». Dans son viseur, le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo qu’il accuse de chercher à faire taire toute voix contradictoire.

D’entrée de jeu, Mgr Ngube Ngube voit dans le chef du locataire de la Cité de l’Union Africaine une ferme volonté d’installer un pouvoir totalitariste qu’il veut enraciner de plus en plus au détriment des aspirations démocratiques profondes du peuple congolais. « Ses méthodes de répression des opinions politiques contradictoires décriées
pendant la deuxième République de triste mémoire, nous reviennent au galop
dans notre pays dit démocratique», dénonce-t-il.

Le kidnapping raté par des hommes en uniformes dont il se dit victime aurait selon lui, été commandité par le Chef de l’État. Il en est de même, d’après lui, de la traque dont il fait l’objet
par les services de sécurité, ce qui l’oblige à vivre de manière inhumaine
dans la clandestinité, se déplaçant constamment à travers la ville pour
échapper aux mailles du filet lui tendus.

Pour le Candidat malheureux à la présidentielle de 2018, la privation de ses droits les plus légitimes et la
violation manifeste de sa liberté d’expression, le musellement de l’Opposition Républicaine légitimes en RDC illustrent bien les dérivés autocratiques du successeur de Joseph Kabila.

Loin de se laisser intimider, il promet de ne jamais se taire pour dénoncer le mal qui gangrène la bonne gouvernance en RDC. Mgr Ngube Ngube persiste et signe qu’en cas de blocage, il va faire recourt à la population ainsi qu’à l’Opposition Républicaine Légitime.

En tout cas, le Chef de file de l’Opposition Républicaine Légitime en RDC reste convaincu que son seul péché d’après le Chef de l’Etat, est d’avoir organisé une série de conférences de presse au cours desquelles il n’a de cesse décrié les anti valeurs qui caractérisent le régime de Félix Tshisekedi. Il s’agit selon lui du «pillage des deniers publics et des ressources minières auxquelles s’est livrée de manière spectaculaire la famille présidentielle; la corruption et l’officialisation des retro commissions dans l’octroi des marchés publics, des subsides de l’Etat et aides étrangères; le tribalisme et le clientélisme notoires dans la composition du cabinet du Chef de l’Etat au détriment de la compétence etc.»

Prônant les valeurs d’opposition constructive, le Président du FPJ et Chef de file de l’Opposition Républicaine Légitime avait au cours de ces mêmes conférences de presse, recommandé au Chef de l’Etat l’amélioration des salaires des agents et fonctionnaires de l’Etat, des militaires, de la Police Nationale Congolaise, de l’Agence Nationale de Renseignement (ANR), Direction Générale des Migrations (DGM), des Magistrats et tout le corps judicaire, du corps médical (Médecins, infirmiers et administratifs), du corps professoral de l’éducation à tous les niveaux. Ce, bien avant l’instauration de l’état d’urgence pour lequel il a proposé que les agents et fonctionnaires
de l’Etat et des services de sécurités ainsi que des sociétés étatiques et privées bénéficient de deux à quatre mois d’avances de salaires pour faire face à la crise sociale pendant la période du confinement.

Au sujet du dossier du programme des 100 jours, Mgr Ngube Ngube encourage la justice à poursuivre toutes les personnes impliquées dans les détournements, y compris compris les membres de la famille
biologique du Chef de l’Etat. « Si ces derniers ne se présentaient pas, que tous soient blanchis, Sinon ce serait
du pur saupoudrage », prévient-il.

Au volet sécuritaire

Mgr Ngube Ngube dénonce l’indifférence des autorités Etatiques et quelques organisations face aux massacres perpétrés au parc de Virunga. Il s’étonne en même temps, de la promptitude avec laquelle le Chef de L’État réagit à travers ses services, quand il s’agit exclusivement des paroles outrageuses
prononcées contre lui par un individu quelconque. « Et là, les voix se lèvent de partout, comme si les vies des congolais n’en valaient la peine », s’est-il exclamé.

Partant de ce fait, l’Opposition Républicaine Légitime condamne aussi énergiquement le silence coupable de la communauté Internationale qui semble ne s’intéresser qu’à la pandémie de Covid-19 qui décime des vies tout autant que ces massacres des congolais, des attaques meurtrières des bandits à mains armées qui violent, égorgent et posent des actes horribles d’exposition des nudités des femmes au milieu de leurs enfants.

A en croire Ngube Ngube, la jeunesse du parti au pouvoir s’est constituée en milice équipée des radios de communication, qui érige des barrières dans des lieux et sur les voies publiques et tracasse la population, voulant ainsi se substituer aux agents de l’ordre et imposant des taxes forfaitaires.

L’Opposition Républicaine Légitime, par le biais de son Chef de file lance un appel pressant à la Communauté Internationale et au peuple congolais, où qu’il soit, de se tenir en juge entre elle et le Président de la République Chef de l’Etat.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Crise politique en RDC : Shambuyi Kalala estime que l’esprit des accords FCC-CACH est largement dépassé par la réalité

La RDC est en crise. C’est une évidence. Les animateurs des institutions n’éme…