Home Politique Discipline et cohésion au sein du Gouvernement : Matata Ponyo, un exemple de leadership à suivre

Discipline et cohésion au sein du Gouvernement : Matata Ponyo, un exemple de leadership à suivre

6 min read
0
0

L’Administration publique de la République Démocratique du Congo traverse une crise. A la base, les contradictions entre la Présidence de la République, la Primature et le Ministère de la Fonction publique sur la poursuite du processus de réforme et de rajeunissement de l’administration publique.

Après avoir pris un arrêté portant mise en place et affectation des Secrétaires Généraux, la Ministre de la Fonction publique, Yolande Ebongo, a été stoppée net, d’abord par le Directeur de Cabinet Adjoint du Président de la République, et ensuite, par le Premier Ministre Sylvestre Ilunga, qui lui demandé de rapporter ledit arrêté. Loin de se vouer vaincue, elle s’est expliqué à travers une correspondance adressée au Dircaba du Chef de l’État. Ce qui a suscité l’indignation de l’opinion nationale, scandalisée par les contradictions de plus en récurrentes entre de membres du gouvernement de la République.
Cette absence de discipline et de cohésion au sein du gouvernement était inimaginable à l’époque du Premier ministre Augustin Matata entre 2012 et 2016.

A soixante ans d’indépendance, la République Démocratique du Congo aura été dirigée par 68 Premiers ministres. De tous, Matata Ponyo est considéré comme le meilleur premier ministre que le pays n’ait jamais connu. Ce n’est une phrase destinée à lui faire plaisir, encore moins un slogan de campagne électorale. C’est plutôt le résultat d’une étude comparative des gouvernements successifs réalisée en mars 2018 dont nous faisons un commentaire.

Des chiffres qui font de lui le meilleur Premier ministre de l’histoire de la RDC

A quatre ans et demie passés à l’Hôtel du Gouvernement, Augustin Matata Ponyo aura marqué avec de l’encre indélébile l’histoire du pays. En quittant ses fonctions en octobre 2018, il avait un bilan honorable à présenter. En effet, c’est sous sa gouvernance que le PIB q atteint un plus haut historique, près de 500$ par habitant(481,52 $ exactement), le meilleur taux d’inflation avec 1,4% et une moyenne de taux de croissance de 8%.
Pour une petite comparaison, il faut remonter à l’époque de Moise Tshombe pour voir la RDC atteindre le PIB de 403,44 USD et Léonard Malamba (402,13 USD).

Dans d’autres domaines, on cite entre autres, le projet de construction de 1000 écoles, la réhabilitation des hôpitaux, la création de Transco et Congo Airways; la modernisation des infrastructures routières et aéroportuaires, la bancarisation de la paie des fonctionnaires; la paie régulière des salaires de fonctionnaires, la diversification de l’économie et la liste n’est pas exhaustive.

Pour revenir à l’actualité sus évoquée, grâce à la bonne gestion et la discipline qu’il avait instaurées, Matata Ponyo peut se féliciter d’avoir dirigé l’un des gouvernements les plus solidaires et disciplinés.
«A son époque, il était impensable de voir un ministre prendre une décision contre la volonté du Premier ministre et en plus forte raison du Président de la République», témoigne un ancien Conseiller à la Primature, qui rappelle le limogeage par Matata Ponyo, du professeur Bonanveture Tshelo Lotshima, alors Ministre de l’enseignement supérieur et universitaire.

Il a ajouté qu’à l’époque de l’«homme à la cravate rouge»,  le retard tant à la primature qu’au Conseil des Ministres était intolérable et punissable. Tout le contraire de ce qui se fait depuis son départ jusqu’à ce jour.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC: Ces ministres sortants qui ont désespérément besoin d’immunités

La publication d’un nouveau  gouvernement a toujours été un moment de tristesse pour …