Home Economie Covid-19: Ce que propose le Sénateur Matata Ponyo pour l’avenir de la RDC

Covid-19: Ce que propose le Sénateur Matata Ponyo pour l’avenir de la RDC

7 min read
0
0

Plus de deux mois après le début du Coronavirus en République Démocratique du Congo, on s’interroge sur la meilleure stratégie économique à adopter. Le prolongement de l’état d’urgence et ses conséquences sur l’économie suscitent des débats. Pour le Sénateur Augustin Matata Ponyo, au-delà de l’aspect de santé, il faut qu’on se focalise sur les aspects économiques et sociaux de la pandémie de la Covid-19.

L’élu des élus  du Maniema a fait de propositions concrètes pour limiter la casse économique et sociale, lors de la plénière du jeudi 21 Mai 2020 à la chambre Haute du parlement.

L’expansion de la crise du Coronavirus donne du fil à retordre aux économistes. Pour tenter de mieux appréhender les répercussions de cette crise sur l’économie, il faut apporter un diagnostic et de solutions sur la table. Le Premier ministre honoraire, Augustin Matata Ponyo table déjà sur l’après Covid-19. Tenant compte du fait cette crise, quelle que soit son ampleur, a de conséquences économiques et sociales désastreuses, il tape du poing sur la table qu’il faut agir vite.
«Cette crise bien qu’elle soit d’origine sanitaire, a des conséquences économiques et sociales très élevées. Ce qu’il faudra imaginer, c’est que le virus va disparaitre, mais les conséquences économiques et sociales vont demeurer jusqu’à 2021 si pas plus», a-t-il rapporté, au sortir de la plénière.

Alors que le gouvernement de la République semble privilégier les aspects sanitaires dans la riposte, il estime qu’il faut faire plus que ça.
«L’aspect sur lequel j’ai attiré l’attention du gouvernement, c’est qu’au-delà des aspects sanitaires sur lesquels on se focalise, il faut qu’on se focalise aussi sur les aspects économiques et sociaux. Parce que Covid-19 a tuet plusieurs personnes, mais on oublie que la malaria tue plus, y compris la famine et le manque des médicaments, et ça ce sont les conséquences économiques et sociales», a expliqué Augustin Matata Ponyo.

Réduire le train de vie des institutions

Dans un pays où les mesures de soutien aux entreprises sont inexistantes, cet économiste redoute les conséquences de la combinaison d’un choc d’offre et d’un choc de demande. «Si aujourd’hui, les entreprises ne produisent plus, les mamans qui vendent des légumes n’ont plus de gens pour acheter, ceux qui obtiennent l’argent de transport ne peuvent plus transporter les gens. S’il y a quelqu’un qui est malade, va-t-il le transporter? Est-ce qu’il faut attendre que le Covid-19 passe pour que quelqu’un meurt du manque des médicaments ? C’est ça l’importance de mon intervention», a-t-il martelé.

Du coup, Matata Ponyo préconise la mise en place d’«un task force économique, pour que ceux qui ont la maîtrise des questions économiques puissent donner leurs avis, afin que lorsque le virus aura disparu, que les conséquences économiques ne tuent pas les gens plus que le Coronavirus lui-même».
Face au coup porté sur les finances publiques par cette crise sanitaire, Matata Ponyo invite le Gouvernement actuel à s’impregner de son exemple en ce qui concerne la réduction du train de vie des institutions, à l’époque où il était Premier ministre.
«On doit réduire le train de vie des toutes les institutions du pays, car moi-même je l’ai fait jusqu’à 30%, quand j’étais Premier ministre en 2015. Vérifiez dans les statistiques», a-il adressé à l’endroit des décideurs du moment.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Incivisme routier d’un de ses chauffeurs : La maison civile du Chef de l’État présente des excuses

Un véhicule de la Maison Civile du Chef de l’Etat a, le lundi 30 novembre, roulé dan…