Home Politique RDC: vers le décollage de la province du Sankuru

RDC: vers le décollage de la province du Sankuru

8 min read
0
0

A  l’espace de deux semaines, le Premier Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a reçu le caucus des Députés nationaux et Sénateurs du Sankuru à deux reprises. Au cours de ces rencontres dont la dernière en date a eu lieu le 27 mai 2020, la question du développement de cette province réputée enclavée a été longuement débattue.

Selon le Rapporteur dudit Caucus, Christophe Lutundula Apala, le Chef du gouvernement les a rassurés de la disponibilité de l’exécutif national à apporter des réponses rassurantes à leurs préoccupations. Peut on voir derrière ces rencontres constructives la volonté de l’élite politique Sankuroise à corriger ses erreurs du passé en se mettant ensemble pour développer cette province? Décryptage.

Depuis sa naissance en tant que province, le Sankuru, un ancien district de l’ex-province du Kasaï Oriental, fait partie des provinces les plus enclavées. Cette situation a atteint son point culminant depuis l’élection du gouverneur Joseph Stéphane Mukumadi. Pour cause, ce dernier semble être totalement déconnecté des réalités de ses administrés et passe l’essentiel de son temps à Kinshasa ou à l’extérieur du pays.

Critiqués pour leur incapacité à parler le même langage au sujet du développement de leur province, les députés nationaux et sénateurs du Sankuru affichent depuis quelques semaines, la volonté de rompre avec le passé.

Des grandes annonces

Députés nationaux et Sénateurs du Sankuru, au sortir de leur audience auprès du Premier ministre

Après lui avoir remis, en date du 14 mai dernier un mémorandum, ils ont été reçus, le 27 mai 2020, par le Premier ministre. Ce dernier était entouré des Ministres concernés par les questions qui ont fait l’objet de leurs discussions. Il s’agit du Vice-premier ministre, ministre des ITPR, le Ministre d’État, ministre des Ressources Hydrauliques, le Ministre des Finances, le Ministre de la Santé, le Ministre des Transports et Voies de communications, le Ministre du Développement rural, le Ministre des Actions humanitaires, la Ministre près le Premier ministre ainsi que le Gouverneur de la Banque Centrale du Congo.

Les Honorables Christophe Lutundula, Leonard She Okitundu, Lambert Mende et consorts

A l’issue de cette rencontre, le Rapporter de céans, l’Honorable Christophe Lutundula a fait de grandes annonces. Il s’agit entre autres de la la signature de l’accord sur les lignes de crédits accordés par le gouvernement indien au gouvernement de la République Démocratique du Congo, dont l’une nous permettra d’électrifier le Chef-lieu de la province du Sankuru; un don de 2 millions USD par le PNUD pour installer une mini centrale hydroélectrique sur la rivière Lokenye; la disponibilité des partenaires extérieurs à travailler pour les territoires de Kole et Lodja en matière d’électrification; le début, dans les prochains jours, des travaux de l’aéroport de Lodja dont le marché a été déjà passé et l’argent disponible.

Les Honorables Jean Charles Okoto et Moïse Ekanga

Selon Christophe Lutundula, ils ont reçu toutes les assurances pour recharger l’aéroport et acheter les camions anti incendie. Il a annoncé aussi l’installation, dans les prochains jours, des sièges provinciaux de l’OVDA et l’Office National de l’Hydraulique rural. « Nous avons été informés, de ce qu’il existe 10 463 523 USD au ministère du développement rural pour les travaux en matière de développement rural, notamment les forages d’eaux. On sait aussi que deux hôpitaux du territoire de Lomela ont été alignés dans le programme de la dotation des équipements médicaux », a poursuivi l’élu de Katako-Kombe.

Vivement un Gouverneur technocrate

Une vue des Ministres présents à la rencontre entre les élus du Sankuru et le Premier ministre

Dans l’opinion Sankuroise, ces annonces n’ont pas suscité des vagues. Au contraire, une certaine opinion, constituée essentiellement de la jeunesse les considère comme des effets d’annonce. Toutefois, certains analystes appellent à l’optimisme, expliquant que la donne politique a changé au niveau national.
Ces derniers estiment qu’après la prise de conscience des Députés nationaux et sénateurs du Sankuru, l’épineux problème reste celui de trouver à cette province un gouverneur technocrate, capable de faire d’elle un pivot de développement au centre du pays. Reste à savoir si ce  caucus sera en mesure de recentrer les ambitions des uns et des autres.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

CENI: Pour Maître Charles-Mugagga, rien ne saurait justifier dépérir la riche expérience de Ronsard Malonda

L’entérinement de la désignation de Ronsard Malonda au poste de Président de la Comm…