Home Economie Entreprises publiques : La nomination de José Makila fait scandale

Entreprises publiques : La nomination de José Makila fait scandale

4 min read
0
0

La nomination du Sénateur José Makila au poste de Président du Conseil d’Administration (PCA) de la Société Commerciale des Transports et des Ports (SCTP) choque une partie de l’opinion congolaise.

Le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo, a nommé par Ordonnances présidentielles publiées le 10 juin 2020, les mandataires publics dans quelques entreprises publiques. Parmi les heureux promus, se trouve José Makila au poste de PCA de la Société Commerciale des Transports et des Ports(SCTP). Ce choix qui paraît normal à première vue suscite un lot d’inquiétudes à cause du passé sulfureux de cette personnalité.

En effet, plusieurs fois ministres, gouverneur de province, mandataire public et Député national, José Makila ne manque d’expériences à faire prévaloir. Seulement, partout où il est passé, il ne s’est pas taillé la réputation d’être bon gestionnaire des deniers publics.

Dernier Vice-premier ministre des Transports et Voies de Communication sous le règne de Joseph Kabila, il était à la manette pour la signature du contrat de la construction des nouvelles aérogares de l’aéroport international de N’djili et de la Loano. La suite de l’histoire est connue: l’État congolais devra restituer plusieurs millions de dollars à une banque chinoise pour des travaux qui n’ont pas encore été réalisé.

Pour une certaine opinion, la nomination du leader de l’Alliance des Travaillistes Congolais pour le Développement (ATD) souligne plus que jamais que l’alternance digne de ce nom, souhaitée par une majeure partie de la population congolaise n’a pas encore eu lieu. « Sinon, estiment les analystes, comment José Makila peut il cumuler pour lui et sa famille biologique, les fonctions et avantages de Député provincial, député national, sénateur et désormais PCA de la SCTP ».

Et pourtant, d’aucuns pensent que la situation qui prévaut à l’ex-Onatra exige une équipe constituée des personnes ayant une plus grande probité morale. Décidément, au pays de Félix Tshisekedi, l’expérience parait être le seul critère qui compte.

Junior Lomanga

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Justice : Isabelle Tshombe explique à Rose Mutombo les contours de sa mission auprès de la Francophonie

La Ministre d’État à la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo a accordé ce mercr…