Home Politique Interdiction aux Députés nationaux d’accéder à l’hémicycle, Ève Bazaiba tacle Félix Tshisekedi: «l’ UDPS est au pouvoir et dans l’opposition contre son pouvoir»

Interdiction aux Députés nationaux d’accéder à l’hémicycle, Ève Bazaiba tacle Félix Tshisekedi: «l’ UDPS est au pouvoir et dans l’opposition contre son pouvoir»

4 min read
0
0

Les Députés nationaux sont interdits d’accéder à l’hémicycle de l’Assemblée nationale par les forces de l’ordre.

Ce vendredi 12 juin 2020, plusieurs dizaines de policiers ont été déployés autour du Palais du peuple, sur demande du Procureur Général de la République, pour empêcher la tenue de la plénière consacrée à l’élection du remplaçant de Jean Marc Kabund au poste de premier vice-président de l’Assemblée nationale.
Un conflit interne à un parti politique qui paralysie les institutions du pays. C’est l’analyse que font certains observateurs du bras de fer entre le Conseil d’État et l’Assemblée nationale.

En cause, l’arrêt pris par cette haute instance judiciaire, suspendant le processus de l’élection du nouveau 1er Vice-président de l’Assemblée nationale.

En effet, après sa destitution, Jean Marc Kabund dont le processus de remplacement a été déclenché par le Président de la République et Autorité morale de l’UDPS, Félix Tshisekedi, a saisi le Conseil d’Etat. Malgré un arrêt pris à sa faveur, le bureau de la chambre basse du parlement a convié les élus du peuple à la séances plénière ce vendredi 12 mai 2020 ayant pour ordre du jour, l’élection et installation du Premier vice-président.

Entre temps, le Conseil d’État a adressé une réquisition de la force publique au Commissaire Générale de la Police Nationale Congolaise pour empêcher la tenue de cette plénière.

Non contente de cette situation qui a fait que certains députés nationaux trainent devant l’entrée principale du Palais du peuple, Ève Bazaiba, députée nationale et Secrétaire Général du MLC a déchargé sa colère sur le parti présidentiel.
«La RDC se retrouve actuellement au fond du trou suite à l’incompétence de leadership au sommet de l’Etat!. UDPS a démontré ses limites dans la gestion du pays. Ce Parti est au pouvoir et dans l’opposition contre son propre pouvoir. Les institutions du pays sont entrain d’en pâtir», a-t-elle réagi sur twitter.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Diomi Ndongala de nouveau devant la justice ce 1er décembre

Libéré sous condition en mars dernier après sa condamnation en 2014 à dix ans de détention…