Home Politique Manifestations du 23 et 24 juin: Mgr Ngube Ngube recommande la suspension des activités de l’UDPS sur l’ensemble du pays

Manifestations du 23 et 24 juin: Mgr Ngube Ngube recommande la suspension des activités de l’UDPS sur l’ensemble du pays

6 min read
0
0

Les manifestations violentes du 23 et 24 juin dernier contre les propositions de lois des députés nationaux Minaku et Sakata n’ont pas laissé indifférente l’opposition républicaine légitime en RDC. A travers son porte-parole, Mgr Pierre Ngube Ngube, elle crie à la violation flagrante, et de manière intempestive par l’UDPS, de la loi sur l’organisation et fonctionnement des partis politiques.

A travers  une mise point faite le 27 juin à Lubumbashi, l’ORL a condamné avec la dernière énergie l’escalade de la violence «perpétrée selon elle par des militants de l’UDPS contre les élus nationaux», dans le but de les empêcher d’accomplir le travail leur assigné par le peuple.

L’opposition républicaine légitime en RDC dit avoir suivi avec un intérêt particulier, par la voie des ondes le communiqué de la Présidence de la République du 24 juin 2020, lu sur les antennes de la RTNC, en rapport avec ces manifestations.
« L’ORL constate avec regret que ledit communiqué de la Présidence de la République parle de la marche du peuple congolais, alors que les fauteurs des troubles sont des militants de l’UDPS. Elle constate en outre avec amertume que l’UDPS Tshisekedi est en train de se substituer petit à petit en Parti État en RDC et tous les actes frisant la délinquance sont commis avec ma bénédiction de leur autorité morale, qui est le Chef de l’Etat», a dénoncé Mgr Ngube Ngube.

Selon le leader de l’opposition républicaine légitime, l’UDPS a, en une année et demie au pouvoir, causé mille fois plus de dégâts que ceux causés par le MPR, alors Parti État, durant les 32 nos du régime de feu Mobutu Sese Seko.

Il a énuméré entre autres, des biens scandalisés, des institutions Étatiques violees ainsi que leurs animateurs molestés physiquement; des personnes ciblées violentées corporellement etc.«Du jamais vu. Nous demandons au Président de la République de faire cesser ces troubles urgemment et faire sécuriser les victimes. Aux instances judiciaires de diligenter une enquête indépendante afin d’établir les responsabilités et que les auteurs intellectuels et matériels soient poursuivis et subissent la rigueur de la loi et que les victimes soient indemnisées par l’autorité morale de l’UDPS, le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi», préconise-t-il.

Par ailleurs, Mgr Ngube Ngube affirme que les actes perpétrés par des militants de l’UDPS ont été prémédités.
«La RDC se réclamant toujours être un pays de droit, l’opposition républicaine légitime recommande que les activités politiques de l’UDPS soient suspendues sur toute l’étendue de la République. Pour ce faire, le Premier ministre, le Vice-premier ministre en charge de l’intérieur, le Vice-premier ministre en charge de la Justice, le Ministre des Droits humains et le Ministre en charge des actions humanitaires, puissent s’investir, chacun en ce qui le concerne pour la mise en application de la présente recommandation», préconise Mgr Ngube Ngube.

JPK

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Des appels à la réouverture du procès Chebeya et Bazana se multiplient !

Le dossier sur le double assassinat de Floribert Chebeya et Fidèle Bazana a été au centre …