Home Politique Propositions de loi Minaku et Sakata: Le Cardinal Ambongo et l’église catholique rejoignent le camp des contestataires

Propositions de loi Minaku et Sakata: Le Cardinal Ambongo et l’église catholique rejoignent le camp des contestataires

2 min read
0
0

Leur réaction était très attendue. Elle n’a pas tardé à tomber. Ce samedi 27 juin 2020, le Cardinal, archevêques et évêques membres du Comité permanent de la Conférence Épiscopale Nationale du Congo(CENCO) ont exprimé leur opposition aux propositions de lois sur la reforme de la justice initiées par les Députés nationaux Minaku et Sakata.

Dans une communication, ils ont annoncé leur ralliement au camp de la contestation pacifique.
« La loi de majorité n’est pas nécessairement synonyme de vérité ou de raison, ni garantie de cohésion sociale. Une majorité parlementaire, si légale soit-elle, perd sa légitimité quant elle est déconnectée des intérêts et du bien-être du peuple », ont-ils déclaré.

Tout en condamnant les violences qui ont émaillé les manifestations populaires contre ces propositions de lois, ils dénoncent des lois taillées sur mesure pour protéger certains leaders politiques.
« Il est inadmissible que les lois soient taillées sur mesure selon les ambitions des leaders politiques, partis ou des plateformes politiques ou que certains de nos compatriotes montant des stratégies pour vider les institutions d’appui à la démocratie de leur indépendance fondée sur la constitution afin de les inféoder à leur diktat. Ces agissements ne contribuent qu’à la destruction de la cohésion nationale et à la déstabilisation des institutions étatiques », ont expliqué les princes de l’église catholique.

JPK

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Reçu par le Vice-ministre Amato Bayubazire : Le CPCD plaide pour l’amélioration de la situation carcérale

Le Vice-ministre de la Justice, Amato Bayubazire Mirindi peut compter sur ses anciens coll…