Home Politique FCC vs CACH: Abandonner les propositions de lois Minaku et Sakata pour hisser Ronsard Malonda à la tête de la CENI

FCC vs CACH: Abandonner les propositions de lois Minaku et Sakata pour hisser Ronsard Malonda à la tête de la CENI

5 min read
0
0

Être capable de négocier est devenu une compétence essentielle en politique. Étonnement, en République Démocratique du Congo, le Front Commun pour le Congo(FCC) excelle dans l’art de négocier avec le bâton et finit presque toujours par sortir grand gagnant face à son partenaire, le Cap pour le Changement (CACH).

Le camp politique de l’ancien Chef de l’État Joseph Kabila vient de remporter, ce jeudi 2 juillet 2020, une grande victoire sur celui du Président de la République Félix Tshisekedi, en faisant entériner la désignation de Ronsard Malonda au poste de Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Pourtant contestée par les catholiques et les protestants, la désignation du successeur de Corneille Nangaa n’a pas suscité de vives contestations dans l’opinion. La raison ? Elle a coïncidé avec le dépôt et l’examen des trois propositions de loi très controversées sur la réforme de l’appareil judiciaire initiées par les Députés nationaux Minaku et Sakata. Hasard ou stratégie du FCC, elle a été occultée par les manifestations populaires contre ces propositions de lois et toute la vague de déclarations qui ont été faites ça et là, la brève arrestation du Vice-premier ministre de la Justice et Garde des Sceaux y comprise.

Visiblement, c’était une stratégie du FCC et elle a payé car, en amont d’une négociation, il y a souvent un conflit à régler, qui peut être d’autant plus difficile à dénouer qu’il s’inscrit souvent dans un cadre complexe, dans lequel une certaine agressivité peut apparaître.

L’entame d’une négociation devient ainsi un pas important pour régler la situation de manière pacifique, alors que les relations entre les acteurs peuvent paraître tendues et empreintes d’émotions. Le cas échéant, les propositions des lois Minaku et Sakata ont créé un choc qui a exigé les deux autorités morales du FCC et CACH à se rencontrer pour apaiser la tension.

Le FCC gagne toujours

Par ailleurs, étant donné que les négociations politiques véhiculent souvent des images éloignées de la réalité vécue par ses acteurs, le citoyen Lambda n’y accède pas et se contente de ce que disent les médias, lesquels mettent généralement en exergue les tensions pas toujours sérieuses entre acteurs politiques. Lire aussi:

Choix du président de la Céni : Félix Tshisekedi botte en touche le duo « Cenco-ECC »!

Ainsi donc, si beaucoup se réjouissent logiquement du renvoie des trois propositions de lois précitées à la session parlementaire de septembre, c’est une petite victoire du peuple, comparée à l’entérinement de la désignation de Ronsard Malonda au poste de Président de la CENI par la chambre basse du parlement. Autant dire qu’en RDC, le FCC gagne toujours, quelle qu’en soit la manière.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Twittosphère: Ils ont réagi au décès de Sindika Dokolo…

La triste nouvelle s’est répandue dans la soirée du jeudi 29 octobre sur les réseaux socia…