Home Sécurité Le journaliste Edmond Izuba victime du virus de la cybercriminalité fabriqué par de détracteurs de la première dame Denise Nyakeru

Le journaliste Edmond Izuba victime du virus de la cybercriminalité fabriqué par de détracteurs de la première dame Denise Nyakeru

5 min read
0
0

Un bordereau de versement à la FBNBank de 7 millions USD au nom de Denise Nyakeru Tshisekedi, épouse du Président de la République Félix Tshisekedi, circule depuis quelques jours sur les réseaux sociaux. Les faussaires  de ce document datant de 7 avril 2020 l’ont faussement attribué au journaliste Edmond Izuba. Ce dernier n’a pas tardé à démentir tout lien avec ce document dont la publication vise certainement à le mettre en conflit avec la 1ère dame, surtout que notre confrère fait partie des fervents défenseurs de la cause du Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Vital Kamerhe.

A l’ère du numérique, rumeur et diffamation s’entremêlent pour se constituer en fake news. Cette dernière se propage à la vitesse de l’air et est utilisée comme une arme de destruction massive. Son pouvoir de nuisance est d’autant plus rapide que certaines personnalités ont vu leur célébrité voler en éclats d’un seul clic. Pour protéger son image et sa e-réputation, Edmond Izuba a décidé de démentir rapidement cette fake news.

«J’ai été surpris d’apprendre, à travers les réseaux sociaux, que je serais l’auteur d’un odieux montage m’attribuant la fabrication des reçus justifiant le dépôt d’une importante somme d’argent au nom de la Première dame de la République dans une banque de la capitale. D’après mes premières investigations, l’auteur de cette propagation de faux bruits s’avère être Lisa Lisette Mongendu, dont la résidence se trouverait en France. J’apporte un démenti formel à cette allégation et informe l’opinion que le but de cette démarche est de ternir mon image et de porter atteinte à ma dignité, mon honneur et à ma réputation de professionnel de médias», a écrit le patron du  média en ligne Objectif-infos.cd dans un communiqué parvenu à Alternance.cd.

Alors que l’auteure de cette manipulation, identifiée sur facebook au nom de Lisette Mongendu comptait sur ses suiveurs dans les réseaux sociaux pour nuire à sa réputation, le journaliste promet d’engager des poursuites par l’entremise de son avocat.

Ce qui réconforte le plus Edmond Izuba dans cette affaire, c’est le fait que la FBNBank a elle aussi  démenti l’existence de ce fameux bordereau. « Il convient de préciser que non seulement le numéro de compte susvisé n’existe pas dans nos livres mais aussi, à la date mentionnée, la banque n’était pas opérationnelle car étant un dimanche », a écrit l’institution bancaire dans un communiqué publié sur sa page facebook.

En tout cas, telle une arme bactériologique, la fake news est un virus qui se propage en ignorant les frontières. Heureusement pour Edmond Izuba, la vérité n’a pas tardé à éclater au grand jour.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Twittosphère: Ils ont réagi au décès de Sindika Dokolo…

La triste nouvelle s’est répandue dans la soirée du jeudi 29 octobre sur les réseaux socia…