Home Politique Devenu politiquement inutile: Le CNSA de Joseph Olenghankoy se redonne du boulot

Devenu politiquement inutile: Le CNSA de Joseph Olenghankoy se redonne du boulot

3 min read
0
0

Le Président du Comité National de Suivi de l’application de l’Accord de la Saint Sylvestre (CNSA), Joseph Olenghankoy est de nouveau sur le devant de la scène politique congolaise.

Alors que la dissolution de l’institution qu’il dirige est exigée par une frange de la population et de députés nationaux à l’instar de Delly Sessanga, qui a introduit une proposition de loi dans ce sens à l’Assemblée nationale, il veut prouver le contraire à ses détracteurs.

Il s’est invité dans la crise née entre les confessions religieuses à la suite de la désignation de Ronsard Malonda au poste de Président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Rompu à l’exercice du dialogue, le Président du CNSA a lancé, hier 6 juillet 2020, les consultations avec différents membres de la plateforme confessions religieuses en vue de trouver un consensus sur le candidat président de la centrale électorale.

Il a été reçu le même jour  par le Cardinal Fridolin Ambongo Besungu avant de rencontrer les responsables de l’église du Christ au Congo, tous opposés à la désignation de Ronsard Malonda. A l’un et aux autres, il a transmis un message de paix.

Vive le sage de la République !

Joseph Olenghankoy s’est ensuite entretenu avec les représentants de l’église Islamique à qui il a promis son implication pour les réconcilier avec les catholiques et les protestants.

En attendant de rencontrer d’autres confessions religieuses et les autorités politiques, le Président du CNSA assume donc fièrement sa réputation de « sage de la République ».
Pas mal pour un sage de son rang de réconcilier les représentants des églises du pays, devenus incapables de se pardonner mutuellement comme le recommandent les écritures saintes. Les croyants de ces églises sont avertis.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Diomi Ndongala de nouveau devant la justice ce 1er décembre

Libéré sous condition en mars dernier après sa condamnation en 2014 à dix ans de détention…