Home Société Haut-Katanga: Des ONG accusent la police d’avoir fait usage d’armes létales pour réprimer les manifestants

Haut-Katanga: Des ONG accusent la police d’avoir fait usage d’armes létales pour réprimer les manifestants

2 min read
0
0

Les manifestations du jeudi 9 juillet 2020 organisées par l’UDPS pour dire non à la désignation de Ronsard Malonda à la tête de la CENI ont été émaillées de violences.

Alors que le bilan officiel n’est pas encore fourni, des ONG de défense des droits de l’homme basées dans la province du Haut-Katanga pointent du doigt la police nationale congolaise qu’elles accusent d’avoir fait usage excessif d’armes létales.

Ces Organisations non gouvernementale dont Justicia ASBL, MDR et NDSCI affirment que cela a été le cas notamment à Lubumbashi, Likasi, Kasumbalesa et dans la cité de Kipushi où selon elles, des manifestants anti Malonda ont été violemment réprimés.
« Les ONGDH déplorent l’usage excessif d’armes létales par des éléments des forces de sécurité pour réprimer des manifestants bien que pacifiques , mais violant les mesures barrières édictées par l’autorité dans le cadre de la lutte contre la covid-19», ont précisé ces structures dans un communiqué. Pour rappel, le gouvernement central a interdit la tenue de ces manifestations.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Reçu par le Vice-ministre Amato Bayubazire : Le CPCD plaide pour l’amélioration de la situation carcérale

Le Vice-ministre de la Justice, Amato Bayubazire Mirindi peut compter sur ses anciens coll…