Home Politique Exclusif: Voici ce qui se tramerait entre Félix Tshisekedi et Lamuka pour déplumer Kabila et son FCC

Exclusif: Voici ce qui se tramerait entre Félix Tshisekedi et Lamuka pour déplumer Kabila et son FCC

6 min read
0
2

Les semaines  qui restent à l’alliance FCC/CACH au pouvoir en RDC sont comptés.

Du citoyen Lambda au Chef de l’Etat, il n’est plus un secret pour personne, que la coalition constituée par le camp de Joseph Kabila et celui de Félix Tshisekedi vit peut être ses dernières semaines. Ce dernier a tenu lui-même à le faire savoir lors de la 39eme réunion du Conseil, tenue vendredi 10 juillet.

Fraîchement rentré de Bruxelles pour une visite dite « privée », le Président de la République aurait balancé à ses ministres que « regardons-nous les yeux dans les yeux. Si c’est plus possible, tirons les conclusions …il y aura toujours moyen de diriger ce pays même avec une autre majorité ».

Ces paroles du Chef de l’Etat traduisent une réelle volonté de sa part de s’émanciper de ses encombrant alliés du Front Commun pour le Congo. Et pour poursuivre son bail à la tête du pays, Félix Tshisekedi compterait sur ses anciens collègues de l’opposition, particulièrement ceux de la coalition Lamuka.

Plusieurs sources ont confirmé à alternance.cd que les négociations seraient très avancées dans ce sens entre les principaux leaders de Lamuka, notamment Moïse Katumbi, Martin Fayulu, Jean Pierre Bemba et Adolphe Muzito et les émissaires du Chef de l’Etat.

Ces négociations seraient facilitées par l’ancien chef de la diplomatie belge, Didier Reynders, qui s’activerait, avec l’aide des agents de renseignements américains, pour le retour au plan initial de l’Accord de Genève.

Selon les sources de votre media en ligne, le dernier voyage de Félix Tshisekedi Tshisekedi dans la capitale belge s’inscrirait dans le cadre des négociations avec ses anciens collègues pour déboulonner définitivement le FCC.
Ainsi, il nous revient d’aprendre qu’il aurait échangé par vidéo conférence avec les leaders de Lamuka qui lui auraient exprimé leur disponibilité à l’accompagner pour se débarrasser des FCC.

Pour réaliser ce projet(salutaire?) pour le pays, les facilitateurs de ce rapprochement auraient conseillé au Président de la RDC de laisser la rue s’exprimer, ce qui ne manquerait pas de créer une crise politique et sociale susceptible de conduire la classe politique à un dialogue au cours duquel le FCC se verrait dépouiller de son pouvoir majoritaire au parlement et dans les assemblées provinciales.

Pas donc étonnant que le candidat malheureux de Lamuka à la dernière présidentielle, Martin Fayulu ait dernièrement déclaré qu’il a tourné la page de la recherche de  « la vérité des urnes », et qu’il a donc pardonné à ceux qu’il accusait (Kabila et Tshisekedi) de lui avoir volé sa victoire à la magistrature suprême.

Hasard ou simple coïncidence des évènements, la rue a parlé le 9 juillet 2020, et sans surprise, le Chef de l’Etat aurait défendu les manifestants devant le conseil des Ministres.
« Il est irresponsable de créer le désordre et demander aux autres de se taire », aurait déclaré Félix Tshisekedi.

Jean Pérou Kabouira

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Twittosphère: Ils ont réagi au décès de Sindika Dokolo…

La triste nouvelle s’est répandue dans la soirée du jeudi 29 octobre sur les réseaux socia…