Home Sécurité Après Lumumba ville, Félix Tshisekedi séduit la communauté Sankuroise en nommant Monique Ngomo Wenenda Général-Major

Après Lumumba ville, Félix Tshisekedi séduit la communauté Sankuroise en nommant Monique Ngomo Wenenda Général-Major

7 min read
0
2

Le Président de la République a signé vendredi 17 juillet 2020 une vague d’ordonnances portant de nouvelles mises en place au seins des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC). Parmi les heureux promus,  Monique Ngomo Wenenda, élevée au rang de Général-Major. Avec cette promotion en grade, elle devient la première femme originaire de la province du Sankuru à devenir Général-major au sein des FARDC.

Plus aucun doute n’est  permis à ce jour sur le fait que le Chef de l’État Félix Tshisekedi s’intéresse beaucoup à la province du Sankuru. Pourvoyeuse des ressources humaines à la classe politique et à l’armée, la province de Patrice Emery Lumumba a longtemps été marginalisée par le gouvernement central. Pas de grands projets de développement ni d’interventions significatives des autorités nationales en dehors de quelques interventions isolées, le plus souvent à l’initiative des particuliers.

Mais avec l’avènement au pouvoir du leader de l’UDPS, les lignes bougent. Ainsi, en juin dernier, il a actionné l’opérationalisation de Lumumba Ville, à l’honneur du premier 1er ministre de la RDC.

Mais ce n’est pas tout car, poursuivant son opération séduction, le Président de la République vient d’élever l’une des dignes filles du bastion du nationalisme congolais au grade de Général-Major. Question: qui est alors Général-major Ngomo Wenenda Monique?

Taillée sur mesure pour des grandes responsabilités

Les militaires qui ont intégré l’armée à la fin des années 1990 et, qui ont été formés à Kibomango peuvent certainement se rappeler de la jeune recrue à la beauté à faire craquer les anges, qui soignait à l’époque ses collègues.
Ngomo Wenenda Monique, parce que c’est d’elle qu’il s’agit, a commencé à côtoyer l’armée comme médecin civil après avoir terminé ses études de médecine à l’Université de Kinshasa en 1994. Elle travaillera comme médecin civil jusqu’en 1997.

Après l’entrée de l’AFDL, elle intègre l’armée et suit la formation militaire à Kibomango. Après sa formation, elle sera nommée sous Lieutenant en 1998. Mais de par sa formation de médecin, elle s’occupera pendant quelque temps du soin de santé des nouvelles recrues de Kibomango.

Récompensée pour son expertise

Véritable coup de destin, la fille de Papa André Ngomo (décédé), ancien directeur de la poste à Kindu, originaire du village Ndjo, du clan des Aseka Lotshinda, territoire de Lubefu dans l’actuelle province du Sankuru et de maman Pauline Opango Dembo shutsha(décédée), sera repérée par M’zee Kabila lors d’une visite surprise au camp de Kibomango au début de l’année 1990.

Frappée par son savoir-faire et le bon témoignage dont elle faisait l’objet de la part de ses supérieurs, il décidera de la prendre comme Médecin de la Maison civile du Chef de l’État. C’est ce qui expliquait sa présence dans l’ambulance du cortège du Président de la République à chacun de ses déplacements au pays et à l’étranger. Entre temps, elle passera lieutenant, puis capitaine.

Après la mort de M’zee Kabila, Monique Ngomo Wenenda continuera à servir la Nation à la maison civile du Chef de l’État et de monter en grades. Bien que ne faisant plus partie de la maison civile, son expertise lui a valu d’être promue au poste stratégique de responsable de tous les corps des services médicaux des FARDC avec le rang de Général-Major.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Sécurité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Mise en place à l’ESPT: Tony Mwaba crache sur la mémoire de Patrice Lumumba

Aucun directeur provincial ressortissant du Sankuru, province d’origine du Héros nat…