Home Société Gentiny Ngobila lance les travaux de construction d’un funérarium à la morgue centrale de Kinshasa

Gentiny Ngobila lance les travaux de construction d’un funérarium à la morgue centrale de Kinshasa

6 min read
0
0

Le Gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka a procédé, ce samedi 18 juillet, à la pose de la première pierre pour la construction d’un funérarium moderne à côté de la morgue centrale de Kinshasa, dans l’enceinte de l’hôpital général de référence de Kinshasa(Ex-mama Yemo).

Plusieurs personnalités ont rehaussé de leur présence cette cérémonie notamment le Vice-gouverneur de la Ville de Kinshasa, Néron Mbungu Mbungu ainsi que des membres de l’exécutif provincial. uste après la pose de la pierre, le Gouverneur de de Kinshasa s’est réjoui de cette initiative.

En effet, le Directeur Général de la morgue centrale de Kinshasa a répondu positivement à l’appel qu’il a lancé au mois d’avril lors de sa rencontre avec les administrateurs et gestionnaires des hôpitaux publics de la ville, d’ériger de funérarium au sein de leurs formations médicales.

Objectif: faciliter le recueillement au sein même de leurs installations étant donné son intention de prolonger, même après la pandémie du Coronavirus, certaines des mesures prises pendant l’État d’urgence sanitaire. Il a ainsi indiqué que ce funérarium est «un lieu de calme et de recueillement qui permettra aux familles éplorées d’honorer dignement la mémoire des défunts ».
C’était occasion l’occasion pour le premier citoyen de la ville de féliciter les administrateurs de la morgue centrale de Kinshasa pour cette réalisation sur fonds propres de la morgue. Il a, en outre, exhorté les autres hôpitaux ayant des morgues de suivre cet exemple.

Plus d’exposition des corps dans les salles funéraires 

Par ailleurs, le Gouverneur de la ville de Kinshasa a affirmé qu’il n’y aura plus de lieux publics d’exposition des corps comme avant. « Même après la fin de l’État d’urgence, la procédure restera la même. Le corps quitte la morgue, il est exposé au funérarium pour le recueillement pendant près de 45 minutes, puis il prend la direction de l’église avant de finir au cimetière », a expliqué Gentiny Ngobila.

Pour sa part, le directeur de la morgue centrale de Kinshasa, Jospin Mbaka, a fait savoir que ce projet rentre dans le cadre de l’accompagnement de la vision du gouverneur de la ville à travers son programme Kinshasa Bopeto. Dans son discours, il a peint un tableau sombre de l’état dans lequel se trouvait la morgue avant son arrivée aux affaires.

A ce jour, a-t-il renseigné, plusieurs réalisations ont été faites grâce à son savoir-faire. Il a cité entre autres, la réhabilitation de la morgue de quatre chambres de conservation des corps, l’amélioration des conditions salariales et de travail des agents, l’informatisation du système administratif de la morgue en vue de limiter le coulage des recettes et autres.
« Ce site a pour vocation de gérer la charge émotionnelle de familles », a fait savoir le DG Jospin Mbaka avant de préciser que la durée des travaux de construction de cet ouvrage est de quatre mois, soit 120 jours.
A l’en croire, ce funérarium aura une capacité d’accueil de 200 places assises, et sera construit sur un espace de 320 m².

C.C/HVK

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Candidat à la questure du Sénat : Dieudonné Fikiri, le profil qui déclasse ses adversaires

Après la publication de la liste définitive des candidats retenus pour les élections des m…