Home Economie Kongo Central: Impayés depuis mars, des employés de Zoé Kabila broient du noir à Muanda

Kongo Central: Impayés depuis mars, des employés de Zoé Kabila broient du noir à Muanda

3 min read
0
0

Le complexe hôtelier La Beviour hôtels, situé à Muanda dans la province du Kongo Central, ne paie plus la plupart de ses employés.

Depuis la déclaration de l’État d’urgence sanitaire décrété par le Président de la République pour lutter contre la Covid-19, trois quart de femmes et des hommes qui travaillent dans cet hôtel appartenant à Zoé Kabila, gouverneur de la province du Tanganyika, attendent  leurs rémunérations.

Partagés entre la peur et la faim, deux d’entre eux ont saisi avec insistance Alternance.cd avec la demande expressive de ne jamais dévoiler leurs identités.
Ils indiquent que la plupart d’entre eux ont été mis en congé technique, crise sanitaire et ses conséquences économiques obligent, mais ils n’auraient obtenu aucun fran pendant plus de quatre mois.

Ils affirment que ce ne sont pas les moyens financiers qui manquent car selon eux, La Beviour Hôtels continuait à accueillit des clients même pendant le confinement.

A la question de savoir comment ils étaient payés au départ, ces employés du frère cadet de Joseph Kabila disent qu’ils ne traitent pas directement avec leur patron  Zoé Kabila, mais qu’ils sont payés par un gestionnaire qui est sur place à Moanda.
Nos tentatives pour obtenir la réaction de ce dernier n’ont pas abouti.

Entre temps, ses employés se disent en incapacité de régler de payer les loyers, étant donné que la majorité d’entre eux étaient venus de Kinshasa.« Ce qui nous inquiète le plus, c’est que nous n’avons reçu même pas une promesse », précise-t-on.

Jean Pérou Kabouira

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Goma : Les enseignants boycottent la reprise des cours

L’Assemblée extraordinaire de la synergie des syndicats des enseignants de Goma s&rs…