Home Société Au nom des Anamongo : Barthélémy Okito confie au Général Olenga la mission de réconcilier les fils du Sankuru

Au nom des Anamongo : Barthélémy Okito confie au Général Olenga la mission de réconcilier les fils du Sankuru

12 min read
0
0

Le Président national de la Ligue Nationale des Anamongo (LINA), Barthélémy Okito, est très préoccupé par la crise institutionnelle qui prévaut dans la province du Sankuru.

Prenant ses responsabilités en mains, il a demandé au Général à la retraite, François Olenga, de peser de tout son poids pour faire entendre les protagonistes. C’était à l’occasion d’une réception organisée par les notabilités ressortissantes du Sankuru, samedi 1er aout 2020 à Safari Beach, en l’honneur des généraux originaires de cette province,  récemment nommés par le Président de la République Félix Tshisekedi.

Seules personnalités, avec le Général Olenga, invitées à prononcer un discours à cette cérémonie, le Président de la LINA a expliqué  que les Anamongo  peuplent 13 des 26 provinces de la RDC et représentent 33% de la population congolaise. Occupant 36 territoires, ce groupe ethnique dont les membres  sont les descendants de l’ancêtre commun Mongo, constitue une véritable force au pays.

Forte de cette configuration, la LINA s’est fixé pour objectifs entre autres,  de rechercher la solidarité et l’unité des Anamongo, la sauvegarde de l’identité socio culturelle de la communauté et la promotion des intérêts de ses membres.

Ainsi, dans son mot de circonstance, Barthélémy Okito a soutenu que pour pour préserver les valeurs communes aux Anamongo, il faut rester unis et solidaires. « Il ressort de tout ce qui précède, que nous avons le devoir et l’obligation de rester toujours unis pour préserver les valeurs qui sont les nôtres », a expliqué le Président de la LINA.

Conformément à ce crédo, et s’adressant au Général François Olenga, il lui a confié la mission délicate d’unir les fils et filles du Sankuru, actuellement divisés, notamment autour de la gestion de leur province.
« Les circonstances de ce jour nous obligent de rappeler ici et avant, toute chose, que la Ligue Nationale des Anamongo, en sigle LINA, est une association sans but lucratif, à vocation culturelle, apolitique, regroupant en son sein tous les hommes et les femmes qui se reconnaissent issus d’un ancêtre commun appelé Mongo », a-t-il tenu à souligner.

Déterminé à servir le Sankuru après avoir servi la RDC

En retour, l’ancien Inspecteur général des FARDC a pris acte de sa demande. Invité à présenter les heureux promus,  le Général  Olenga a promis de  réfléchir avant de  répondre à la demande qui lui a été faite pour proposer ses bons offices aux filles et fils du Sankuru.
« Le plus important, c’est ce que le Président m’a demandé. De réunir les fils et les filles du Sankuru. Je lui dis merci pour cette mission. Et je vais y réfléchir. Parce qu’après mon séjour dans le Sankuru,  je suis tellement choqué de voir que les fils et les filles du Sankuru ne se soucient pas du Sankuru. Ils se soucient de leurs propres intérêts », a affirmé le général François Olenga.

Choqué, l’ancien chef de la maison militaire du Chef de l’Etat estime que l’ampleur de la misère qu’il a constatée dans le chef de la population Sankuroise  l’oblige, entant que patriote, de ne plus rester à Kinshasa.
« Après avoir été au Sankuru et constaté la souffrance de mon peuple là-bas, je crois que je n’ai pas le temps de perdre ici entant que patriote. Président, merci pour votre mission…Mais finalement,  j’ai compris que la réalité du terrain ne me permet plus de perdre mon temps ici à Kinshasa. J’ai été retraité. J’ai combattu dans toute la République Démocratique du Congo, sauf au Sankuru. Je vais maintenant combattre au Sankuru pour les routes et le développement. D’ici trois semaines, je vous donnerai la réponse si j’accepte cette mission ou pas », a précisé le Général Olenga.

A ce propos, il faut dire que ses équipes se trouvent déjà au Sankuru pour la construction des infrastructures routières dont le prolongement de la route nationale numéro 5, l’érection des ponts, l’installation d’un banc sur la rivière Lomami ou encore la construction d’un barrage hydroélectrique  qui devra alimentater le Sankuru en électricité et bien d’autres.

Plusieurs personnalités ont bravé les gigantesques ambouteillages pour prendre  part à cette cérémonie,  qui s’est tenue à Safari Beach dans la commune de la N’sele. Parmi elles, on peut énumérer entre autres le vice- Ministre de la santé, Albert M’peti, des députés, sénateurs et des acteurs politiques originaires du Sankuru à l’instar de Franck Diongo, Basile Olongo, Berthold Ulungu, Tunda, Jean Charles Okoto ou encore le gouverneur du Sankuru et quelques membres de son gouvernement provincial.

Les généraux qui étaient à l’honneur sont le général- major Monique Ngomo, le général Longondjo, le général Tshateho, tous descendants de Ngando, Ndjovu et Watambolo, fils de Mongo.

Le Président de la LINA les a appelés à faire preuve d’esprit de sacrifice et le sens de l’honneur. Ce, en intériorisant les slogans « le peuple d’abord » et « ne jamais trahir le Congo » , légués aux congolais par Etienne Tshisekedi et Laurent Désiré Kabila.

« Il faut relever le défi. Que le peuple vous juge par vos bons actes et se reconnaîsse dans vos belles œuvres. Nous avons confiance en vous. Les Anamongo sont réputés aguerris et très braves. Comme à l’exemple de vos aînés tels que Lundula, Falu, Otshudi, Olenga,…Vous devez avoir l’amour et la passion du Congo, et vous conformer à votre serment, qui pourrait vous amener jusque même au sacrifice suprême », leur a-t-il lancé.

Par ailleurs, la Ligue Nationale des Anamongo a du pain sur la planche étant donné qu’outre le Sankuru, d’autres provinces de leur espace font face à des crises entre les assemblées provinciales et les gouverneurs. C’est le cas de Maïndombe où le Gouverneur a démissionné et la Tshopo où le Gouverneur est visé par une motion de défiance pour ne citer que ces deux.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Mini-sommet de Goma: Un échec qui discrédite la diplomatie congolaise

Annoncé en grande pompe par le Président de la République Démocratique du Congo, Félix Tsh…