Home Société Nord-Kivu : Des mouvements citoyens s’indignent  du manque d’impact social des  actions des ONG opérant dans l’est du pays 

Nord-Kivu : Des mouvements citoyens s’indignent  du manque d’impact social des  actions des ONG opérant dans l’est du pays 

4 min read
0
0

Des mouvements citoyens de la ville de Butembo au Nord-Kivu jugent d’inexistantes et de non palpables les actions des organisations non gouvernementales (ONG) intervenant dans cette partie de l’Est du pays.

Ces mouvements citoyens dont la Lucha, Filimbi et les « indignés de wayenne », se sont exprimés au cours d’un point de presse tenu ce mardi 11 août à Butembo. Ils soulèvent plusieurs maux dans les actions de ces organisations.

Ils citent principalement le mode de recrutement de la main d’œuvre. Pour ces mouvements citoyens, il est moins compréhensible que la main d’œuvre soit importée pendant que nombreux jeunes et les autres habitants se trouvant dans leurs zones d’intervention demeurent dans l’errance et dans le chômage.

Aussi, ceux-ci font remarquer que les ONG en intervention dans les villes de Beni, Butembo et territoires de Beni et Lubero toujours en province du Nord-Kivu, consomment leurs fonds destinés à l’exécution des différents projets sans autant soulager la misère des populations qui pourtant vivent difficilement.

Raison pour eux de s’indigner contre ces pratiques qu’ils qualifient de non humanitaires.
« Les textes légaux en la matière consacrent que les habitants du milieu dans lequel interviennent les dites ONG soient les premiers bénéficiaires et sur le plan d’embauche, ils doivent en bénéficier majoritairement et en premier recours », expliquent les militants de ces mouvements citoyens.

Par contre, la Lucha, Filimbi et les indignés de wayenne regrettent que ces organisations tant nationales qu’internationales ne soient pas là pour appuyer les organisations locales, qui à leur tour, exécuteraient des projets sur le terrain dont elles maîtrisent les réels problèmes ressentis par les populations locales. « Les actions des ONG sont toujours coûteuses par le fait que la main d’œuvre utilisée accuse des difficultés à s’adapter au terrain qui lui est inconnu ou inhabituel», soutiennent ces mouvements citoyens.

Ainsi, ces mouvements citoyens de la ville de Butembo demandent-ils aux organisations actives dans les entités de cette région à mettre en avant plan de leur intervention les organisations locales et plus particulièrement celles des jeunes.

Signalons que de nombreuses organisations non gouvernementales tant nationales qu’internationales ont intensifié leur interventions dans les territoires de Beni et Lubero comme dans les villes de Butembo et de Beni depuis l’apparition de la dixième épidémie de la maladie à virus Ebola qui a touché les provinces de de l’Ituri, du Sud-Kivu et du Nord-Kivu.

Didy Vitava

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

« Le vol du peuple était phénoménal »: un kabiliste passe aux aveux

Ancien Vice-ministre des Affaires étrangères sous l’ancien Chef de l’État Jose…