Home Société La mémoire de Mwimba Texas saluée par le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme

La mémoire de Mwimba Texas saluée par le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme

3 min read
0
0

Décédé dimanche 30 août 2020 à 53 ans, l’ancien cacheur Mwimba Texas laisse un héritage dans la sensibilisation contre l’albinisme. Lui-même albinos, il était très engagé aux côtés des autres albinos vulnérables à travers la fondation qui porte son nom. Sa mémoire a été saluée par le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme(BCNUDH).

Dans un communiqué, cette agence des Nations Unies s’est dit attristée par la nouvelle de la disparition «d’un défenseur des droits de l’homme engagé dans la promotion et la défense des droits de tous».

Après avoir résisté à tous les coups reçus au cours de 652 combats de sa carrière, le sportif congolais qui prônait un catch professionnel sans fétiche n’a pas résisté à la dernière maladie de sa vie enrichissante.

D’après Mwimba Makiese, son fils ainé, il est mort dans un hôpital de Kinshasa après quatre jours de maladie. «Il ressentait des douleurs au ventre », a-t-il expliqué.

A la fin de sa carrière de sportif, Mwimba Texas s’était reconverti dans la philanthropie en 1998 avec sa fondation éponyme qui lutte contre les préjugés et prend en charge certains albinos.

Lui et son œuvre ont fait l’objet d’un film documentaire intitulé «Mwimba Texas, catch et albinisme en RDC», réalisé par Soizic Sanson.

Le Bureau Conjoint des Nations Unies aux Droits de l’Homme présente ses condoléances à sa famille ainsi qu’à l’ensemble de la communauté des défenseurs des droits de l’homme.

Le programme des obsèques sera prochainement annoncé par sa famille.
ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Crise politique en RDC : Shambuyi Kalala estime que l’esprit des accords FCC-CACH est largement dépassé par la réalité

La RDC est en crise. C’est une évidence. Les animateurs des institutions n’éme…