Home Politique RDC: Félix Tshisekedi «soigne» avec Joseph Kabila, Kabund savonne son ancien régime

RDC: Félix Tshisekedi «soigne» avec Joseph Kabila, Kabund savonne son ancien régime

5 min read
0
0

Le Président de la République, Félix Tshisekedi Tshilombo et l’ancien Président Joseph Kabila se sont rencontrés ce dimanche 20 septembre 2020. Leurs échanges ont tourné autour de la gestion de la coalition FCC-CACH.

Quelques heures avant leur rencontre, le Président délégué de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social(UDPS), Jean Marc Kabund  rallumait le feu en critiquant sévèrement le régime passé. C’était au cours de la cérémonie de la journée dite des «martyrs de la démocratie», organisée au siège du parti présidentiel dans la commune de Limete.

Des tensions, il y en a au sein de la coalition Front Commun pour le Congo et Cap pour le Changement. Les autorités morales de deux camps tentent d’aplanir les points de divergence.

Annoncée pour mercredi dernier, leur rencontre a finalement eu lieu le dimanche. Même si aucun détail n’a officiellement été révélé sur leurs échanges, le seul fait pour eux de se voir traduit leur volonté de sauver la coalition au pouvoir.

Seulement, certains propos tenus par le Président ad intérim du parti de Félix Tshisekedi ne sont pas de nature à contribuer à la normalisation des relations entre les coalisés. «Notre accession au pouvoir n’est pas le résultat d’un deal politique. Elle est le couronnement d’un combat politique reposant sur le sacrifice suprême de nos martyrs. Notre accession au sommet de l’Etat n’est pas la volonté d’un individu ou d’un groupe d’individus», a lancé Jean Marc Kabund.

Dans la foulée, il a salué  le courage et la détermination des combattants qui ont été tués sous le régime de Joseph Kabila, partenaire du leader de l’UDPS. «Ce sont des modèles pour la République et nous prendrons sur eux leur courage et leur détermination ainsi leur sens de sacrifice. Ils nous inspireront toujours. Ils sont avec nous dans ce combat pour la démocratie et l’État de droit», a-t-il poursuivi. Après avoir affirmé que «l’UDPS est la victime et non le contraire », l’ancien 1er Vice-président de l’Assemblée nationale a lâché que  « les bourreaux sont ceux qui crient à la victime aujourd’hui».

Dans ce contexte, il est difficile d’imaginer l’ambiance qui a régné entre les responsables du FCC et du CACH au cours de leur rencontre, eux qui n’émettent pas sur la même longueur d’ondes  sur plusieurs sujets dont les propositions de loi sur la réforme de la justice, la composition future de la Commission électorale, ou encore la réforme du système électoral ainsi que  la nomination des juges de la Cour constitutionnelle.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Déficit de l’électricité à Kinshasa : La VSV exige la démission du staff dirigeant de la SNEL

En dehors des droits  civils et politiques, la Voix des Sans Voix pour les droits de …