Home Economie Meilleurs mandataires publics de la RDC: Patrice Kitebi et Lucien Bonyemme arrivent en tête(Les Points)

Meilleurs mandataires publics de la RDC: Patrice Kitebi et Lucien Bonyemme arrivent en tête(Les Points)

14 min read
0
0

Par Sondage Les Points

Les mandataires les plus appréciés des congolais

Quand ils répondent aux attentes de leurs administrés et de la population, les dirigeants des  entreprises publiques parviennent à se faire apprécier. Pour les autres, c’est le désamour.   Au moment où la situation sociale des congolais se dégringole, Sondage Les Points a voulu vérifier si les mandataires publics étaient si mal aimés que cela. Découvrez les résultats du sondage sur les mandataires publics les plus admirés de la République Démocratique du Congo.

Ce sondage a été réalisé du 13 au 17 septembre 2020 auprès d’un échantillon représentatif de 1000 congolais de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas et avec Scan Leader, l’outil de mesure du capital marketing des dirigeants congolais et internationaux d’un cabinet spécialisé. Trois indicateurs  et 10 paramètres ont été testés pour chaque dirigeant. Il s’agit de l’indicateur  santé financière de l’entreprise, indicateur indice de confiance du personnel au dirigeant à résoudre les difficultés de l’entreprise et indicateur  impact de l’entreprise sur le vécu quotidien de la population. Parmi les paramètres retenus, il y a entre autres la situation sociale des travailleurs, les conditions du recrutement des nouveaux agents etc. C’est donc un rapport complexe mais qui permet d’identifier les mandataires publics les plus efficaces.

Patrice Kitebi, FPI

Dans ce qui façonne l’image qu’ont les congolais d’une entreprise, l’image du  Directeur Général du Fonds de Promotion de l’Industrie, Patrice Kitebi arrive en première position de ce baromètre. Les données analysées par l’outil de référence Scan Leader indiquent que très critiques à son égard de loin, la plupart des répondants qui ont été informés de ses réalisations se sont transformés en fanatiques. La raison? -72% des répondants affirment avec satisfaction que des projets financés par le FPI sous son mandat sont innovants et ont bénéficié d’un suivi. Ils indiquent que l’équipe dirigeante du FPI ne se contente pas de manager l’établissement public depuis les bureaux climatisés de la Gombe, mais qu’elle travaille beaucoup sur le terrain, très proche des bénéficiaires des  financements. Cet  accompagnement permet à ces derniers de rembourser dans le délai imparti leurs créances.

Lucien Bonieme Ekofo, Sonas

Les entreprises publiques ont besoin du soutien et de la protection de l’Etat. Mais elles doivent les mériter. Le Directeur général de la Société Nationale d’Assurance (SONAS Sa) l’a compris. Nommé dans le contexte de la libéralisation du secteur des assurances, il a réalisé des prouesses qui ont permis entre autres de rendre compétitive cette entreprise publique et d’augmenter sensiblement ses recettes. Fils maison et spécialiste des assurances, il n’a ni augmenté ni réduit les tarifs par rapport aux sociétés concurrentes. Les 68% des répondants qui lui sont favorables notent qu’il s’est remis à  l’Autorité de Régulation et de Contrôle des Assurances qui a pour mission entre autres de se pencher sur cette question.  Face à la concurrence déloyale de certaines sociétés privées qui se livrent au bradage des tarifs avec toutes les conséquences qui s’en suivent pour le pays qui a un objectif à atteindre via l’ARCA, celui de hisser la RDC au firmament des marchés d’assurances en Afrique en parvenant à mobiliser des capitaux évalués à près de cinq milliards de dollars, le gouvernement de la République est intervenu. Ainsi, le Président de la République a instruit le ministre des finances en vue de prendre des mesures idoines pour mettre fin à cette concurrence.

Agnès Mwad Nawej, CNSS

La Directrice générale de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS), Agnès Mwad Nawej Katang occupe la tropisme place de ce baromètre avec 66% d’opinions favorables. Ses admirateurs notent qu’avec le phénomène réseaux sociaux, elle a été victime de fake news pour ternir son image mais s’en est sortie indemene. Son secret? -Une gestion orthodoxe et un travail de qualité qui pousse même ses détracteurs les plus motivés à s’amender.

Les répondants estiment que la CNSS répond positivement aux trois indicateurs retenus dans ce baromètre, à savoir, la santé financière de l’entreprise, la confiance du personnel aux dirigeants à résoudre mes difficultés de l’entreprise et l’indicateur impact de l’entreprise sur le vécu quotidien de la population.

Maurice Tshikuya, INPP

L’Admnistrateur directeur général de l’Institut National de Préparation Professionnel, Maurice Tshikuya Kayembe est doublement apprécié par 65% des répondants pour la gestion orthodoxe des fonds alloués à son établissement, dont les 6,5 millions USD obtenus du Japon en mars dernier   pour la construction et l’équipement de ses nouveaux bâtiments sur les sites d’exploitation à Bunia (Ituri), à Goma (Nord-Kivu) et à Bukavu (Sud-Kivu) et, pour sa contribution dans la réduction du chômage des masses. Ses admirateurs notent que les projets qu’il a initiés  apportent  une réponse adéquate à la question de chômage des masses dans les zones sorties de conflits armés. Ce, du fait que l’INPP  donne la chance aux jeunes d’apprendre des métiers et d’éviter de suivre les seigneurs de guerre, ce qui constitue une contribution à la pacification du pays.

Abdallah Bilenge,  RVA

Le Directeur général de la Régie des Voies Aériennes (RVA),  Abdallah Bilenge signe son entrée dans le top 10 des mandataires publics les plus appréciés de congolais avec 62% d’opinions favorables. Ceux qui lui sont favorables soulignent que depuis quelques mois, le comité de gestion s’est attelé au renforcement de la transparence du système de perception de l’IDEF (Go Pass) qui ne représente qu’environ 20% des recettes de la RVA, à finalisation des projets d’envergure tels que la fiabilisation et la sécurisation du système de navigation aérienne. Ils soutiennent que les résultats plaident en sa faveur.

Barnabé Mwakadi, DGI

Nommé en juin dernier, le Directeur général  de la Direction Générale des Impôts (DGI), Barnabé Mwakadi a déjà séduit déjà l’opinion. Environ 61% des répondants notent que depuis son arrivée, les recettes mensuelles de cette régie financière ont été revues à la hausse, ce qui est une bonne chose pour les finances publiques. A titre illustratif, les recettes encaissées au Compte général de l’État en juin se chiffraient en   CDF 185.302.401.492. Au  mois de juillet, elles sont passées  en CDF 343.604.475.553.

Jean Baptiste Kongolo Kabila, DGDA

Le Directeur général ai de la Direction Générale Douanes et  Accises(DGDA), Jean Baptiste Kongolo Kabila occupe la septième place de ce baromètre avec 56% d’opinions favorables. A son actif, les répondants notent essentiellement l’augmentation des recettes réalisées  qui sont passées de 140.431.248.075 CDF en juin en 173.410.288.390 CDF en juillet 2020.

Cédric Tshizainga, DG de la Ligne Maritime Congolaise occupe la huitième place avec 55% d’opinions favorables. Juste derrière lui se positionnement Francklin Mabaya de la Société congolaise des Transports et Ports et Victor Ntumba, Directeur général de l’Office de Voirie et Drainage(OVD) avec respectivement 54 % et 53% d’opinions favorables.

Les Points

 

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Déficit de l’électricité à Kinshasa : La VSV exige la démission du staff dirigeant de la SNEL

En dehors des droits  civils et politiques, la Voix des Sans Voix pour les droits de …