Home Economie Déficit de transparence dans le secteur Minier: L’Asadho se montre dubitative sur la conclusion du programme triennal entre la RDC et le FMI

Déficit de transparence dans le secteur Minier: L’Asadho se montre dubitative sur la conclusion du programme triennal entre la RDC et le FMI

4 min read
0
0

L’Association Africaine de défense des Droits de l’Homme(ASADHO) se dit  préoccupée par le faible engagement du Gouvernement congolais à instaurer une transparence effective dans le secteur minier en République Démocratique.

En rapport avec les trois préalables posés par le Fonds Monétaire International pour la conclusion d’un programme triennal dont la transparence du secteur minier,  passant par la publication du rapport ITIE et la publication des contrats passés par la MIBA et la SOKIMO, l’ASADHO constate que le Gouvernement congolais n’a pas encore fourni au Secrétariat Technique de l’ITIE les moyens financiers nécessaires à la mise en œuvre de la feuille de route adoptée pour rencontrer les exigences du Conseil d’Administration de l’ITIE.

Selon Maitre Jean Claude Katende, Président de l’ASADHO, l’engagement du Gouvernement sur la transparence du secteur minier est encore verbal. Il note qu’il y a trop de discours et non des actes et que par conséquent,  il est difficile d’envisager la transparence du secteur minier sans soutien à la mise en œuvre de l’ITIE.

A l’en croire, les instructions données par le Président de la République et le Premier Ministre pour que les moyens financiers soient mis à la disposition de l’ITIE-RDC n’ont connu qu’une petite exécution. Le Gouvernement n’a décaissé que les moyens financiers nécessaires pour payer les créances relatives aux arriérés de loyer des bureaux de l’ITIE-RDC  et aux honoraires de l’administrateur indépendant.

Ça bloque au ministère du budget

L’Asadho accuse le ministère  du Budget de  bloquer le décaissement des moyens financiers destinés à financer la mise en œuvre de la feuille de route et le fonctionnement de l’ITIE-RDC. Elle affirme que le Vice-premier ministre du Budget se passe même des instructions du Président de la République et du Premier Ministre dans toute impunité.

Pour cette organisation de la société civile engagée dans la transparence,  le financement de l’ITIE est un des éléments qui devraient montrer que l’engagement du Gouvernement congolais pour la transparence du secteur minier est ferme. C’est ainsi que l’ASADHO appelle le Fonds Monétaire International à constater qu’en rapport avec ce préalable, le Gouvernement congolais n’a encore rien fait.

Elle recommande au Fonds Monétaire International d’ajourner  la conclusion du programme triennal jusqu’à la mise en œuvre effective de trois préalables.

GK

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Economie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Deux mois après l’arrestation du Major Christian Kenga Kenga, la VSV exige la réouverture du procès Chebeya

Deux mois après l’arrestation de Major Christian Kenga Kenga, la voix des Sans Voix …