Home Société Nord-Kivu : Le personnel soignant passe de la grève sèche à la grève administrative à Béni

Nord-Kivu : Le personnel soignant passe de la grève sèche à la grève administrative à Béni

4 min read
0
0

Le personnel soignant de la zone de santé rurale d’Oicha a finalement décidé de lever son mouvement de grève sèche observé depuis plusieurs jours. C’est au cours de leur assemblée extraordinaire tenue ce dimanche 11 octobre dans la salle du bureau de la zone de Santé BCZ d’Oicha qu’ils ont pris cette mesure.

Pendant une dizaine de jours les médecins et infirmiers de cette entité sanitaire du territoire de BENI ont observé un arrêt de travail pour décrier l’insécurité grandissante qui cible même les entités sanitaires.
Ils ont fini par décidé de sauver des vies, en optant pour la levée de la grève sèche et de passer plutôt à une autre grève, administrative.

Selon Docteur Nzemongo, porte parole de l’intersyndicale des prestataires des soins de la zone de santé rurale d’Oicha la grève administrative décrétée implique la cessation de toutes les activités préventives. « Nous optons pour une grève administrative. Les activités préventives sont aussi suspendues momentanément vu les avancées des revendications tel que l’échange avec le général chargé des opérations Sokala 1, les revendications adressées à la présidence et d’autres dont celles du médecin chef de division, et du ministre provincial de la santé, ont eu à donner leurs promesses et à s’engager à les suivre », a-t-il expliqué.

Le porte parole de l’intersyndicale des prestataires de soins de santé d’Oicha indique par ailleurs que cette grève s’étend sur une période de 21 jours et que l’évaluation de l’évolution de la situation sécuritaire dans cette zone de santé pourra intervenir au début du mois de novembre prochain.

Il faut rappeler que c’est depuis le 1er octobre dernier, que l’intersyndicale des prestataires de soins de santé d’Oicha avait décrété un mouvement de grève sèche suite à la détérioration du climat sécuritaire dans la région. Depuis lors, des hôpitaux de la place sont restés sans médecins et infirmiers jusqu’à ce dimanche 11 octobre.

Didy Vitava

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Société

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Présidence de la Cour Constitutionnelle: Rude bataille entre les juges Funga et Mungulu

Après la nomination des juges Kamulete, Kaluba et Kalume  et leur prestation de serme…