Home Politique Inauguration du siège de l’ECT: Néhémie Mwilanya dévoile les ambitions du FCC

Inauguration du siège de l’ECT: Néhémie Mwilanya dévoile les ambitions du FCC

8 min read
0
0

Ce samedi 17 octobre 2020 marque un tournant décisif dans l’histoire de l’éveil de la conscience pour le travail(ECT). Le premier parti de la plateforme AAB, membre du Front Commun pour le Congo, a inauguré son siège situé au numéro 207 de l’avenue Kabinda dans la commune de Lingwala, à Kinshasa.

Cette cérémonie qui a été précédée d’une marche de santé organisée par l’ECT a connu la présence entre autres du Coordonnateur national du FCC, le Professeur Néhémie Mwilanya, du Président de l’AAB, Bienvenue Liyota et plusieurs membres du gouvernement dont les ministres du genre, de la Fonction publique et de l’emploi. Le tout nouveau siège du parti a refusé du monde.

Ouvrant la balle, l’honorable Crispin Mbadu, Vice-président de l’ECT a soutenu que le nouveau siège inauguré ce jour est à l’image des ambitions de ce parti qui s’inscrit dans la dynamique de la reconquête du pouvoir par le FCC à tous les niveaux sous le leadership de son autorité morale Joseph Kabila Kabange.

Signe que ce ne sont pas que de paroles, un échantillon de 200 nouveaux adhérents a été présenté au public.
Ensuite, le Professeur Docteur Félix Momat, membre co-fondateur à présenté un aperçu historique du parti. Dans son intervention, il a déclaré que l’identité de l’ECT s’appelle Joseph Kabila.
Il a relevé que la plateforme AAB est la deuxième force politique du FCC après le PPRD et que, l’ECT, son fils aîné, est déjà implanté dans 16 provinces du pays. D’où son appel aux militants et cadres à rester loyaux car selon lui, l’appartenance de ce parti au regroupement politique du président de la République honoraire est une assurance.

De son côté, le Président de l’AAB s’est dit fier de voir le plus grand parti politique de son regroupement politique se doter d’un beau siège. Il a encouragé les dirigeants du parti à garder le cap. Il a lance dans la foulée qu’ « au FCC, nous ne faisons pas la politique de la rue ».

Objectif 2023

Invité à prendre la parole, le Coordonnateur national du FCC à félicité le directoire de l’ECT. Il a rappelé qu’il y a une semaine, Joseph Kabila avait inauguré le siège du FCC. À l’en croire, le Front Commun pour le Congo a mis le cap sur 2023 et que son roi c’est le peuple congolais qu’il sert non seulement en parole mais avec des actes et dans la vérité. « Que chacun de nous réalise à quelle heure de la journée nous nous trouvons…Nous nous battons pour le Congo. Nous nous battons pour le Congo. Nous vivons pour le Congo. Nous n’avons pas marche il y a trois mois pour rien », a dit Néhémie Mwilanya.

A ce propos justement, il a martelé sur le fait que les cadres et militants du FCC avaient manifesté pour un objectif républicain qu’est le respect de la constitution. « Nous devons rester debout, vigilants sur cette exigence du respect de la constitution de la République. Il est temps de se rappeler pourquoi nous avons marché », a-t-il insisté.

Un autre temps fort de cette cérémonie a été le mot de l’honorable Boniface Balamage, Président de l’ECT.
Ce dernier a rassuré le Coordonnateur du FCC et tous les militants et cadres de son parti que ce siège est et restera un cadre de réflexion et de stratégie pour servir les intérêts du peuple. Il a tenu à souligner que la full mobilisation constatée lors de la marche de santé organisée en marge de l’inauguration de ce siège démontre la capacité de mobilisation de l’ECT.


Il faut noter que des milliers de cadres et militants se sont mobilisés, sous la conduite des honorables Boniface Balamage et Crispin Mbadu ainsi du Vice-ministre du Budget Félix Momat à travers les communes de Ngaliema, Kintambo, Bandakungwa, Ngiri-Ngiri et Kasavubu pour chuter à Lingwala au siège du parti.

RD44

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Deux mois après l’arrestation du Major Christian Kenga Kenga, la VSV exige la réouverture du procès Chebeya

Deux mois après l’arrestation de Major Christian Kenga Kenga, la voix des Sans Voix …