Home Politique Kongo Central: L’ABAKO invite la population à actionner l’article 64 de la Constitution contre Atou Matubuana

Kongo Central: L’ABAKO invite la population à actionner l’article 64 de la Constitution contre Atou Matubuana

6 min read
0
0

L’Alliance des Batisseurs du Kongo (ABAKO) se montre très inquiète sur la situation politique qui prévaut dans la province du Kongo Central. Dans une déclaration politique, cette formation politique dénonce avec regret ce qu’elle considère comme la violation intentionnelle de la Constitution de la République par le Gouvernement central qu’elle accuse de partialité.

Malgré l’entérinement de la motion de défiance  contre lui  par la Cour Constitutionnelle, à travers l’arrêt R1171, le Gouverneur du Kongo Central, Atou Matubuana Nkuluki continue à engager la province. Pour l’ABAKO, la non-exécution et l’inapplication de l’arrêt précité foule pied les principes élémentaires d’un Etat de droit en violant notamment l’article 151 de la Constitution du pays.

Elle note que le Chef de l’Etat en sa qualité de Garant de la Nation et du bon fonctionnement des institutions fait fi de cet arrêt.  Bien plus, le Vice-premier ministre de l’intérieur et sécurité qui a été invité par le Procureur général près la Cour Constitutionnelle à désigner un Gouverneur intérimaire s’est abstenu de le faire.  Pour l’ABAKO, l’élection de Jean-Claude Mvuemba au poste de Président de l’Assemblée provinciale du Kongo Central est une imposture du fait entre autres que les dispositions pertinentes du règlement intérieur ne reconnaissent la prérogative de convoquer les plénières de l’Assemblée provinciale qu’au seul Président et au Vice-président et jamais à un autre membre du bureau.

D’où pour ce parti politique d’avant-garde dans la lutte pour l’indépendance de la RDC, l’Etat de droit n’existe plus actuellement dans la province natale de Joseph Kasavubu. « Au Président de la République, Chef de l’Etat, en tant que Garant constitutionnel du bon fonctionnement des institutions tant nationales que provinciales de la République de s’impliquer personnellement dans l’application de l’arrêt R.Const.1171 du 29 mai 2020 de la Cour Constitutionnelle ayant validé le vote de la motion de défiance contre le Gouverneur Atou Matubuana Nkuluki, car les jugements et arrêts sont rendus au nom du peuple congolais mais exécutés au nom du Président de la République », lit-on dans le communiqué du bureau politique de l’ABAKO du 21 octobre 2020.

Au Premier ministre, l’Alliance des Bâtisseurs du Kongo demande d’instruire le Vice-premier ministre de l’intérieur et sécurité de déférer à l’invitation du Procureur Général près la Cour Constitutionnelle, en désignant un Gouverneur de province intérimaire au Kongo Central en remplacement de l’actuel Gouverneur déchu. Elle sollicite l’implication du procureur général près la Cour d’Appel du Kongo Central pour remettre de l’ordre à l’Assemblée provinciale. « Aux forces sociales de la société civile du Kongo Central à faire application au Kongo de l’article 64 de la Constitution qui prescrit le devoir citoyen à tout congolais de faire échec à tout individu ou groupe d’individus qui prendrait le pouvoir par la force ou qui l’exercerait en violation des dispositions de la Constitution », lance l’ABAKO en direction de la population de la province du Kongo Central.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Justice : Isabelle Tshombe explique à Rose Mutombo les contours de sa mission auprès de la Francophonie

La Ministre d’État à la Justice et Garde des Sceaux, Rose Mutombo a accordé ce mercr…