Home Politique RDC: Le Sénateur Sanguma encourage la création d’un nouveau paradigme de gestion du pays

RDC: Le Sénateur Sanguma encourage la création d’un nouveau paradigme de gestion du pays

4 min read
0
0

 L’adresse du Président de la République à la Nation continue de susciter des réactions. La dernière en date est celle du Sénateur Sanguma T. Mossai qui a salué l’initiative du Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo de lancer les consultations auprès des forces politiques et sociales afin de dégager une union sacrée pour la gestion prochaine des affaires de l’État.

Le Rév Dr Sanguma, pasteur de l’église CEUM, une communauté protestante, soutient vivement l’idée du Président de l’Eglise du Christ au Congo ECC, le Révérend Docteur André Bokundoa-bo-Likabe de transmettre très prochainement au Chef de l’État un mémorandum scrutant les questions de fond qui touchent l’amélioration des conditions de vie du peuple congolais. Le Sénateur Sanguma encourage également la création d’un nouveau paradigme de gestion du pays dont le sort ne serait plus le seul apanage d’une infime minorité des compatriotes comme cela a toujours été le cas, en déplorant que l’alternance à l’issue des élections de 2018, soutenue par la coalition au pouvoir, n’a pas jusque-là répondu aux attentes de la population dont la situation socioéconomique continue à se dégrader.

Pour lui, ladite coalition a été en réalité la cohabitation c’est-à-dire une sorte de greffage de contre-nature entre deux plates formes politiques  diamétralement opposées dans leurs visions de gérer le pays. « Cela ressemble à une équation difficile voire impossible de réussir le greffage d’un cocotier avec un mandarinier » a-t-il commenté.

Pour l’élu du Sud-Ubangi, il appartient au Chef de l’État, dans les prérogatives qui sont les siennes de garant de la Nation et du bon fonctionnement des institutions à travers les élus du peuple, députés et sénateurs, de pouvoir s’imprégner profondément des avis du peuple pendant lesdites consultations pour la refondation de l’action publique. « Car, regrette-t-il,  il est inconcevable que le peuple qui a ses représentants au sein des assemblées délibérantes continue à croupir dans une misère indescriptible, pour la simple raison que les personnes que le souverain primaire élut, se préoccupent des intérêts égoïstes et individuels, au détriment de la population électrice ».

GKM

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Crise politique en RDC : Shambuyi Kalala estime que l’esprit des accords FCC-CACH est largement dépassé par la réalité

La RDC est en crise. C’est une évidence. Les animateurs des institutions n’éme…