Home Politique Kuluna: On les tuait sous le régime de Kabila, Tshisekedi les envoie au champs à Kanyama Kasese

Kuluna: On les tuait sous le régime de Kabila, Tshisekedi les envoie au champs à Kanyama Kasese

6 min read
0
0

Lancée par la police nationale congolaise en novembre 2013 afin de mettre un terme aux agissements des groupes délinquants armés appelés « Kuluna », l’opération « Likofi » a été émaillée des bavures. Alors que le gouvernement de l’époque n’avait pas révélé le bilan humain, estimant qu’on ne peut pas brandir le nombre de morts au titre de trophée pour une « opération réalisée avec professionnalisme », Human Right Watch a établi un bilan d’au moins 51 jeunes hommes et garçons tués et 33 autres disparus.

Sept ans après l’opération Likofi et les polémiques qu’elle a suscitées, les  Kuluna continuent à semer la désolation et à régner en maitres dans certains quartiers de Kinshasa. Leur cruauté demeure une sérieuse menace à la paix sociale. L’Hôtel de ville de Kinshasa, de commun accord avec les services de sécurité ont mis en place des dispositions qui ont permis de capturer plus de 800 jeunes délinquants. 300 d’entre eux ont été remis, ce lundi 02 novembre 2020 au Général Jean-Pierre Kasongo, Commandant du service national, par le Gouverneur de Kinshasa, Gentiny Ngobila Mbaka, en présence  commissaire provincial  de la  police/ ville de Kinshasa, du Ministre provincial de l’intérieur et sécurité, du ministre provincial des  finances et de l’economie et de tant d’autres personnalités.

Ces jeunes sont chanceux car, contrairement à leurs collègues Kuluna qui avaient été massacrés sous le régime de Joseph Kabila au cours de l’opération Likofi, ils ont été envoyés à Kaniama Kasese dans la province du Haut-Lomami pour faire les champs. « Sur instruction du Chef de l’Etat, désormais tous ceux qui vont être arrêtés iront soit en prison pour ceux qui ont commis de crimes et pour les autres à Kaniama Kasese dans le haut lomami pour faire les champs »,  a déclaré Gentiny Ngobila.

L’autorité urbaine n’a pas caché sa joie face à la concrétisation de cette décision émanant du Président de la République, tout en exprimant sa profonde   peine  de voir des congolais  détruire la vie de leurs frères  congolais.

Utilisés pour des travaux d’intérêt national

Pour ce faire, le Chef de l’exécutif provincial de Kinshasa a appelé  les médias à vulgariser son appel à la dénonciation pour une ville de Kinshasa sans Kuluna. Au total, ce sont  829 malfrats qui ont été arrêtés dans le cadre de  l’opération « Kifa Kiyo » et avec eux 104 machettes. Ils ont été interpellés pour la plupart en flagrant délit. Parmi  eux, il y’a des  récidivistes et des condamnés à des travaux forcés dans les récentes audiences foraines.

Pour sa part, le général Jean-Pierre Kasongo du service national, après avoir habillé l’échantillon des jeunes lui remis par le Gouverneur de la ville de Kinshasa,  a exprimé sa volonté d’aider la ville et   la police nationale congolaise à encadrer ces jeunes. Il en a profité pour rappeler à tous  la mission du service national qui  consiste en l’encadrement de la jeunesse, tout en leur dotant d’un enseignement utile par  la formation et la discipline.  Il a précisé que ces Kuluna seront utilisés pour des travaux des champs,  en  maçonnerie, charpenterie, menuiserie après une formation adéquate. Après ce premier lot suivra d’autres jusqu’à atteindre l’effectif de 2000 prévus.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC: Ces ministres sortants qui ont désespérément besoin d’immunités

La publication d’un nouveau  gouvernement a toujours été un moment de tristesse pour …