Home Politique Plaidoyer pour la tenue des élections locales, municipales et urbaines: pari réussi pour Congo Peace Network à Kinshasa

Plaidoyer pour la tenue des élections locales, municipales et urbaines: pari réussi pour Congo Peace Network à Kinshasa

9 min read
0
0

Une délégation de Congo Peace Network(CPN), une organisation non gouvernementale travaillant dans la défense des droits humains, la prévention et la résolution des conflits, basée à Goma dans la province du Nord-Kivu, vient d’achever une mission à Kinshasa. Celles-ci a porté sur le plaidoyer auprès des décideurs nationaux sur la nécessité de poursuivre le processus de décentralisation à travers l’organisation des élections locales, municipales et urbaines.

Ce samedi 7 novembre 2020, les membres de cette délégation ont fait la restitution de leurs échanges avec les différentes autorités rencontrées dans la capitale au cours d’un point de presse.

Depuis le cycle électoral de 2006, les élections locales, municipales et urbaines n’ont jamais été organisées en République Démocratique du Congo. Cette situation a entraîné plusieurs conséquences néfastes sur la consolidation de la démocratie au niveau local et par ricochet sur le développement des entités territoriales décentralisées (ETD). Pour changer la donne, le CPN a élaboré une note de plaidoyer qu’elle a remise en mains propre via ses envoyés à Kinshasa, au Président de la Commission politique, administrative et juridique du Sénat, à d’autres autorités nationales concernées par la question de l’organisation de ces scrutins et aux partenaires techniques et financiers de la RDC engagés dans le processus électoral notamment l’Union africaine.
« Nous avons expliqué aux uns et autres que la mise en place des institutions locales des ETD va contribuer à construire une dynamique qui va permettre de rapprocher le centre des décisions, ce qui va permettre que des solutions locales soient proposées aux problèmes locaux de paix, de sécurité, de gouvernance, de développement et des droits humains« , a rapporté Jonas Sondani Kakule, Chargé de communication et plaidoyer du CPN.
Il a affirmé que lui et son collègue qui ont fait le déplacement de Kinshasa pour sensibiliser les décideurs nationaux à la nécessité d’organiser les élections locales, municipales et urbaines ont exposé à ces dernières les défis et enjeux de ces élections.

Sur le plan politique et juridique, il a énuméré entre autres la répartition des postes de prise de décision dans les provinces et les ETD, qui est devenue tributaire des appartenances politico-ethniques; l’ignorance de l’importance des élections locales, municipales et urbaines par la population ; la faible connaissance des textes légaux relatifs à la décentralisation et le cadre légal des élections en RDC par les dirigeants et la population; la méfiance de la population vis-à-vis des animateurs actuels des ETD ainsi que la faible représentation et participation des jeunes dans les instances de prise des décisions des ETD.
A cela s’ajoute le faible engagement et la mauvaise gestion des ETD ainsi que le manque de culture de redevabilité dans le chef des animateurs actuels des mairies, communes, secteurs et chefferies.

Améliorer la participation citoyenne des jeunes

Sur le plan sécuritaire, Congo Peace Network soutient que la non organisation des élections au niveau local, municipal et urbain entraîne la faible présence et/ou l’absence de l’autorité de l’État dans certaines ETD; l’activisme et multiplicité des groupes armés et milices locales d’autodéfense ; l’incapacité des autorités locales nommées dans les ETD à exercer un contrôle sur l’exploitation illicite des ressources naturelles et l’accroissement du banditisme urbain dû principalement au chômage des jeunes.
« Sur le plan socio- économique, la non tenue des élections locales, municipales et urbaines a occasionné l’absence des infrastructures à caractère social et économique dans la plupart des ETD et celle des institutions financières ; l’exode rural des populations vers les centres urbains ou encore l’extrême pauvreté de la population suite« , a précisé Jonas Sindani.

Pour Congo Peace Network, ces élections dont il réclame la tenue immédiate vont améliorer la participation citoyenne et politique des jeunes dans la gouvernance locale des ETD; doter les ETD des organes de gestion et des dirigeants légitimes et redevables et contribuer au renforcement de la paix, la sécurité, la cohésion sociale et la recherche des solutions durables aux problèmes des ETD.
Au cours de cette mission à Kinshasa, la délégation de CPN s’est fait aussi porte-parole des jeunes des clubs de paix des provinces de la Tshopo, Maniema et du Nord-Kivu.
Ces jeunes soutiennent l’objectif global de Congo Peace Network qu’est la promotion de la paix par le dialogue social et l’éducation civique.

ALT.

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

RDC : Diomi Ndongala de nouveau devant la justice ce 1er décembre

Libéré sous condition en mars dernier après sa condamnation en 2014 à dix ans de détention…