Home Politique Identification de la population : L’ONIP proteste contre « une démarche cavalière » du Conseiller spécial du chef de l’État chargé du Numérique

Identification de la population : L’ONIP proteste contre « une démarche cavalière » du Conseiller spécial du chef de l’État chargé du Numérique

13 min read
0
0

Après publication par Alternance.CD, de l’article intitulé « Identification et recensement de la population: un conseiller de Fatshi entretient la confusion avec un cabinet maffieux », le Conseiller Spécial du Chef de l’État chargé du Numérique, Dominique Migisha s’est accusé en s’expliquant à travers une longue mise au point.

La Rédaction a publié gratuitement sa mise au point pour que les lecteurs puissent se rendre compte de l’inutilité d’un tel exercice qui apparaît à la limite comme un aveu des faits qui lui sont reprochés par nos sources. Le Conseiller spécial du Président de la République en charge du Numérique n’a sans doute pas pris le temps de relire entativement la mise au point rédigée par ses proches, qui se sont fait passés pour sa cellule de communication.

Oubliant que la règle en matière de communication est « lorsqu’on n’a rien à dire, on se tait et on circule », il a quand même donné quelques riches informations à l’Office National d’Identification de la population (ONIP), qui l’accuse de vouloir l’opposer au Vice-premier ministre, ministre de l’intérieur, sécurité et affaires coutumières.

La Direction Générale de l’ONIP a choisi le même canal, c’est-à-dire Alternance.CD, pour le remettre à sa place. Elle se dit choquée qu’il lui ait attribué des propos qu’elle ne reconnait pas avoir tenus et dénonce des menaces qu’il profèrerait. « L’Etat de droit, c’est aussi le respect des attributions de chaque structure et de chaque institution », rappelle la Direction Générale dans une mise au point parvenue à la rédaction de votre média en ligne.

L’ONIP indique qu’en tant qu’acteur attitré pour l’identification et la délivrance de la carte d’identité, il devrait se trouver au centre de tout le processus qui devra mener à la délivrance de la carte d’identité. « Cependant, regrette-t-on, parce qu’il s’agit du cabinet Ernest&Young recruté par la BAD, l’ONIP a constaté dans les discours du lancement du SNID, que ce dernier se proclamait avoir pour mission l’identification et la délivrance de la carte d’identité ».

Exhortation à ne pas se substituer aux structures Étatiques

Déplorant les propos écrits dans sa mise au point de Dominique Migisha publiée par votre média en ligne, la Direction de l’ONIP met le Conseiller Spécial du Chef de l’État chargé du Numérique au défi d’apporter la preuve de sa moindre déclaration dans le sens de contredire les options levées par le Gouvernement. « Nous l’exhortons à pouvoir rester dans son rôle au lieu de se substituer par narcissisme aux missions d’une structure gouvernementale », rétorque la Direction Générale de l’ONIP dans la mise au point que nous publions ci-contre.

Junior Lomanga

MISE AU POINT DE L’ONIP SUITE AUX PROPOS DU CONSEILLER SPÉCIAL DU CHEF DE L’ETAT CHARGE DU NUMÉRIQUE

La Direction générale de l’Office National d’Identification de la Population est consternée de lire dans la presse un droit de réponse, publié dans votre média en date du 23 novembre, émanant du Conseiller spécial du Chef de l’Etat chargé du numérique, qui se transforme en attaque contre l’ONIP alors que l’essence de l’article incriminé lui est étrangère. La Direction générale est d’autant plus choquée que le Conseiller lui attribue des propos qu’elle n’a jamais tenus et regrette des menaces qu’il ne cesse de proférer. L’Etat de droit, c’est aussi le respect des attributions de chaque structure et de chaque institution.
Contrairement aux affirmations du Conseiller spécial du Chef de l’Etat, la direction l’ONIP n’a, à aucun moment, contesté le schéma mis en place par le Gouvernement pour le suivi. L’ONIP, en tant qu’acteur attitré pour l’identification et la délivrance de la carte d’identité, devrait se trouver au centre de tout le processus qui devra mener à la délivrance de la carte d’identité. Cependant, parce qu’il s’agit du cabinet Ernst&Young recruté par la BAD, l’ONIP a constaté dans les discours du lancement du SNID, que ce dernier se proclamait avoir pour mission l’identification et la délivrance de la carte d’identité. Et ceci, devant toute la presse présente à la cérémonie. Le Conseiller spécial du numérique a répété les mêmes propos devant la même presse. Dès lors, il n’est pas étonnant que la presse réagisse devant cette usurpation d’attribution.
La Direction de l’ONIP déplore les propos du Conseiller spécial lui attribuant ce qui a été dit dans la presse. De même, quand le Conseiller spécial prend seul l’initiative de rédiger les termes de référence du recrutement de ce cabinet et d’organiser l’atelier de lancement de l’étude par ledit cabinet, l’ONIP n’a jamais été associé à quoi que ce soit. Il s’est retrouvé dans cet atelier comme invité au même titre que tous les autres invités.
Malgré tout cela, la Direction générale de l’ONIP met au défi le Conseiller spécial d’apporter la preuve de la moindre déclaration faite par l’ONIP dans le sens de contredire les options levées par le Gouvernement. L’ONIP fait partie du comité de pilotage, en tant que structure technique du Gouvernement en matière d’identification. Ainsi, ses positions et considérations ne sont données que dans ce cadre, seul espace approprié mis en place par le Ministère de tutelle. Par conséquent, il est très malsain et inadmissible de vouloir opposer l’ONIP au Vice-premier ministre chargé de l’intérieur et à celui du PTNTIC.
Ce projet de l’identification, de la constitution du Fichier général de la population et de la délivrance de la carte d’identité est un objectif politique parmi les priorités du Chef de l’Etat et de l’ensemble de notre pays, il mérite une démarche concertée pour son implémentation plutôt qu’une démarche cavalière dans laquelle s’inscrit le Conseiller du Chef de l’Etat pour ses propres raisons.
Nous l’exhortons à pouvoir rester dans son rôle au lieu de se substituer par narcissisme aux missions d’une structure gouvernementale.

Service de communication de l’ONIP

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Notable du Grand Katanga: Fridolin Kasweshi confirme qu’aucun doute n’est permis sur la nationalité congolaise de Sama Lukonde

Suite à la publication par Alternance.CD de la lettre d’un avocat qui a créé la sens…