Home Politique Voici les ministres les plus actifs en novembre (Sondage Les Points)

Voici les ministres les plus actifs en novembre (Sondage Les Points)

17 min read
0
0

Le mois de novembre 2020 aura été marqué essentiellement par les consultations présidentielles en République Démocratique du Congo. Même s’il n’y a pas eu de Conseils des Ministres, le Gouvernement a continué de travailler. Ainsi, certains ministres ne se sont pas laisser distraire mais au contraire, ont continué à poser des actions qui ont marqué la population. Voici donc le top 10 des Ministres les plus actifs du mois, réalisé par notre institution sur un échantillon de 1000 congolais issus de toutes les couches sociales dont l’âge se situe entre 18 et 75 ans. Ont été  notamment énumérés, les Ministres de l’environnement Claude Nyamugabo (69%) ; de la Fonction publique, Yolande Ebongo ( 66%); du Budget Jean Baudouin Mayo ( 65%); l’industrie Julien Paluku (64%) ; de la Pêche et élevage, Jonathan Bialosuka (61%); de l’Emploi, Travail et Prévoyance sociale, Nene Ilunga Nkulu (60%) ; de l’Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu (58%) ; de l’Agriculture, Jean Joseph Kasonga (54%) ; de l’économie nationale, Acacias Bandubola (52%) et celui du Commerce extérieur, Jean Lucien Bussa (51%). Pour chaque ministre, deux actions phares ont été retenues.

Claude Nyamugabo

À l’actif du Ministre de l’environnement et du développement durable, Claude Nyamugabo, les 69℅  des congolais qui lui sont favorables notent plusieurs actions réalisées en novembre dernier. Mais, pour des raisons de concision, nous avons retenu trois principales. Il s’agit de la mobilisation des leaders d’opinion pour la réussite de l’ambitieux programme du Chef de l’État dénommé « 1 milliard d’arbres d’ici à l’horizon 2023 ». Dans le cadre de cette sensibilisation, il a notamment rencontré le chef spirituel de l’église Kimbanguiste, Simon Kimbangu Kiangani, et l’a encouragé à appuyer ce programme qui vise la création des jardins scolaire, le reboisement à travers la RDC.

Il y a aussi à son actif, des visites d’inspection dans les entreprises évoluant dans le cosmétiques à Kinshasa, au cours desquels Claude Nyamugabo a fait un constat amer concernant l’inexistence des bassins de décantation pour une bonne gestion des eaux qui proviennent des usines. 

L’autre action retenue est sa participation à une huitième réunion dans le cadre de la relance des activités du projet de gestion intégrée des ressources en eau (Gire), appuyé conjointement par l’Égypte où il s’est rendu, accompagné d’une équipe du comité technique consultatif conjoint et où il eu des échanges fructueux avec son homologue égyptien en charge de l’Irrigation et Ressources en Eau, M. Mohamed Abdel Aty.

Yolande Ebongo

À l’actif de la Ministre de la Fonction en novembre dernier, les 66 ℅ des répondants qui lui sont favorables retiennent principalement la tenue, dans des bonnes conditions, du test pour l’admission à la 7eme promotion de l’Ecole Nationale d’Administration(ENA), dont l’épreuve écrite a eu lieu le 15 novembre à Kinshasa et sur toute l’étendue du territoire national. On note que ce sont 5877 candidats qui ont été alignés, lesquels ont été sélectionnés après un processus qui s’est déroulé en toute transparence. 

L’autre action phare de Yolande Ebongo qui a retenu l’attention des congolais est sans doute la sensibilisation des agents et fonctionnaires de l’Etat au respect des gestes barrières pour lutter contre la propagation de Covid-19 en ce temps où le pays fait face à une deuxième vague. Comme pour la première vague, la Ministre de la Fonction publique a pris des dispositions pour entre autres limiter le nombre des agents dans chaque bureau (pas plus de cinq) et installer des kits complets de lavage des mains dans les entrées et sorties des bâtiments publics.

Jean Baudouin Mayo

Le Vice-premier ministre, Ministre du Budget, Jean-Baudouin Mayo, a été très actif en novembre dernier. Les 65 ℅ d’opinions qui lui sont favorables ont retenu dans la vague de ses activités, essentiellement, le coup de filet au sein des FARDC où 9000 agents fictifs, soit une enveloppe de 1,7 milliards de FC par mois ont été démantelés; le lancement du projet de l’informatisation de la chaîne des dépenses dans la province du Lualaba; des explications approfondies du texte du Budget exercice 2021 à la Commission Ecofin de l’Assemblée nationale, lequel a finalement été adopté ou encore l’ouverture de plis des sociétés soumissionnaires pour la livraison des vivres à travers tout le pays en cette période des festivités de fin d’année.

Julien Paluku

À l’actif du Ministre de l’industrie, Julien Paluku, les 64℅ des répondants qui lui sont favorables retiennent notamment,  la création de la Zone économique spectacle (ZES) de Musienene pour faire de l’industrie un facteur de paix et de stabilité. Une manière pour le ministère de l’industrie d’appuyer les opérateurs économiques qui travaillent dans des conditions très difficiles dans les provinces du Nord et Sud-Kivu, en proie à l’insécurité. On note aussi avec satisfaction les efforts fournis par Julien Paluku pour relancer la Cimenterie Nationale (CINAT).

Jonathan Bialosuka Wata

Le Ministre de la pêche et élevage, Jonathan Bialosuka Wata, aura été lui aussi dans le Congo profond en novembre dernier. Actif, il a notamment lancé la campagne de sensibilisation de la riposte contre la pasteurellose bovine dans les provinces du Kwango et Kwilu. Dans le cadre de cette campagne, il a remis aux administrateurs de territoires des deux provinces des kits complets de sensibilisation pour commencer la vaccination des bétails. Faisant d’une pierre deux coups, le Ministre de la pêche et élevage a posé la première pierre pour la construction de la morgue moderne de l’hôpital général de référence de Kenge. Ce qui constitue un motif de satisfaction pour 61℅ des répondants.

Nene Nkulu Ilunga

Les répondants soutiennent que la ministre d’Etat à l’emploi, travail et prévoyance sociale, Nene Nkulu Ilunga a été active en novembre dernier. Parmi ses nombreuses actions, les 60℅ qui lui sont favorables notent avec satisfaction qu’elle a notamment effectué une tournée dans le Grand Katanga en vue de la vulgarisation de la législation sociale. Dans le cadre de cette tournée, elle a parcouru toutes les provinces issues du démembrement de l’ex-Katanga, ce qui l’a amenée succinctement à Lubumbashi( Haut-Katanga), Kamina(Haut-Lomami), Kalemie ( Tanganyika) et Kolwezi ( Lualaba). On note que partout, elle avait tenu des réunions de travail avec différentes entreprises qui ont formulé des demandes au gouvernement central.

Pius Muabilu

Le ministre d’Etat à l’Urbanisme et Habitat, Pius Muabilu  arrive à la septième manche de ce baromètre avec 58 ℅ d’opinions favorables, essentiellement pour la poursuite de ses efforts en vue de mettre fin à la fraude dans son secteur. 

Jean Joseph Kasonga

Selon 54℅ des répondants, le Ministre de l’agriculture, Jean Kasonga fait partie des Ministres les plus actifs en novembre dernier. Ses admirateurs notent notamment qu’il a poursuivi sa série des rencontres avec des partenaires de la RDC pour solliciter leur  expertise en vue d’aider  le pays à relancer ce secteur en faisant de l’agriculture l’un des leviers du développement. Ainsi, en conformité avec la vision du Chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, celui de faire du secteur de l’agriculture un moteur de l’économie congolaise, il a pris langue notamment avec l’ambassadeur des Pays-Bas, deuxième pays agricole au plan mondial.

Acacias Bandubola

La Ministre de l’économie nationale, Acacias Bandubola ne s’est pas reposée en novembre dernier. Festivités de fin d’années obligeant, elle a tenu à se rassurer que les congolais ne manqueront de rien en termes de vivres et non-vivres. C’est dans ce but qu’elle s’est entretenue avec les opérateurs économiques à qui elle a demandé de rester dans la vision du Gouvernement en gardant en ligne les règles et les lois émises dans leurs secteurs. Ce qui constitue un motif de satisfaction pour 52℅  des congolais qui lui sont favorables. Ces derniers sont convaincus que la population aura à sa disposition tous les produits de première nécessité dont elle a besoin pour boucler l’année 2020.

Jean Lucien Bussa

Pour avoir annoncé devant les députés nationaux membres de la Commission Environnement, tourisme, ressources naturelles et développement durable de l’Assemblée nationale,  des dispositions mises en place par la RDC pour capitaliser les opportunités de la Zone de Libre échange du continent africain( ZLECAF), le Ministre du Commerce extérieur, Jean Lucien Bussa a rencontré la satisfaction de 51 ℅  des répondants. Parmi ces dispositions, on note entre autres, l’adoption par le conseil des ministres de la mise en place du comité national de la mise en oeuvre de la ZLECAF en RDC;  l’exclusion des produits des listes de ceux qui feront l’objet de libre-échange de la ZLECAF, en prenant en compte les mesures de régulation prises par le Ministère du Commerce Extérieur, d’une part, et les revendications de la FEC, d’autre part.

Les Points

Charger plus d'articles connexes
Load More By Admin
Load More In Politique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

2 ème réunion ministérielle préparatoire du sommet UA-UE : Christophe Lutundula plaide la cause du « peuple profond » des villages africains

Les ministres des Affaires étrangères des pays membres de l’Union Africaine et leurs…